Tu me fends le cœur

« Tu me fends le cœur… »  est sans doute l’une des répliques les plus célèbres du cinéma français. Cette scène a lieu dans la partie de cartes de Marius, film réalisé en 1931 par Marcel Pagnol. Ils sont 4 joueurs : Panisse, Escartefigue, Mr Brun et César

C’est Raimu (César) qui la prononce, mais on y retrouve aussi l’ambiance de Marseille et de son Vieux-Port, décor unique de la trilogie de Marcel Pagnol, « Marius », « Fanny », « César » : trois prénoms qui résument à eux seuls l’œuvre de Marcel Pagnol.

Tu me fends le cœur. Panisse, Escartefigue, Mr Brun et César

Extrait de La partie de cartes    

CÉSAR (à Panisse)
Tu te rends compte comme c’est humiliant ce que tu fais là ? Tu me surveilles comme un tricheur. Réellement, ce n’est pas bien de ta part. Non, ce n’est pas bien.

 PANISSE (presque ému)
Allons, César, je t’ai fait de la peine ?

CÉSAR (sarcastique)
Non, tu me fais plaisir.

 PANISSE
Allons, César.

 CÉSAR (très ému)
Quand tu me parles sur ce ton, quand tu m’espinches comme si j’étais un scélérat… Je ne dis pas que je vais pleurer, non, mais moralement, tu me fends le cœur.

 PANISSE
Allons César, ne prends pas ça au tragique !

 CÉSAR (mélancolique)
C’est peut-être que sans en avoir l’air, je suis trop sentimental. (A Escartefigue.) A moi il me fend le cœur. Et à toi, il ne te fait rien ?

 ESCARTEFIGUE (ahuri)
Moi, il ne m’a rien dit

 CÉSAR (il lève les yeux au ciel)
O Bonne Mère ! Vous entendez ça !

 (Escartefigue pousse un cri de triomphe. Il vient enfin de comprendre, et il jette une carte sur le tapis. Panisse le regarde, regarde César, puis se lève brusquement, plein de fureur.)

 PANISSE
Est-ce que tu me prends pour un imbécile ? Tu as dit : « Il nous fend le cœur » pour lui faire comprendre que je coupe à cœur. Et alors il joue cœur, parbleu !

 (César prend un air innocent et surpris.)

 PANISSE (il lui jette les cartes au visage)
Tiens, les voilà tes cartes, tricheur, hypocrite ! Je ne joue pas avec un Grec ; siou pas plus fada qué tu sas ! Foou pas mi prendré per un aoutré ! (Il se frappe la poitrine.) Siou mestré Panisse, et siès pas pron fin per m’aganta !
 
(Il sort violemment en criant : « Tu me fends le cœur. »)



Le film

Marius, film de  Marcel Pagnol (1931) avec :

Raimu (César), Pierre Fresnay (Marius), Orane Demazis (Fanny) , Fernand Charpin (Panisse), Paul Dullac( Escartefigue) et Robert Vattier (Mr Brun)

Pour en savoir plus :

La scène le partie de cartes sur youtube