Alalettre
A+ A-

Intro   Biographie   Œuvres   Liens

Biographie de Stendhal (1783-1842)

1783 Naissance de Henri Beyle, le 23 janvier, rue des Vieux Jésuites (aujourd'hui rue Jean-Jacques Rousseau) à Grenoble. Il est le fils de Chérubin Beyle, avocat au parlement et de Henriette Gagnon. Il n'aura aucune affinité avec son père " un homme extrêmement peu aimable, réfléchissant toujours à des acquisitions ou des ventes de domaine".
Henri Beyle prendra en littérature le nom de Stendhal.
1786 Naissance de Pauline, sa sœur préférée.
1788 Naissance de Zénaïde, une sœur qu'il aimera beaucoup moins.
1790 Sa mère meurt alors qu'il n'a que sept ans. Il en sera inconsolable et reportera son affection sur son grand-père maternel, le docteur Henri Gagnon.
1792 Henri Beyle a pour précepteur l'abbé Raillane, et souffrira de sa tyrannie : " Je haïssais, l'abbé, je haïssais mon père, source des pouvoirs de l'abbé, je haïssais encore plus la religion au nom de laquelle, ils me tyrannisaient". ( La vie de Henry Brulard, publiée à titre posthume en 1890)
1796 Il est élève à l'Ecole Centrale de Grenoble. Il y restera jusqu'en 1799. Il se distingue en mathématiques.
1799 En octobre, il part à Paris pour passer le concours de l'Ecole Polytechnique. Il renonce à se présenter. Il sera très déçu par la capitale et tombera malade. Il va habiter chez ses cousins, les Daru. Son cousin Pierre Daru, l'emploie comme fonctionnaire au Ministère de la Guerre.
1800 En mai commence la grande aventure. Il a 17 ans, s'engage dans l'armée de réserve de Napoléon et va participer à la campagne d'Italie. Il va être ébloui par ce pays : ses paysages, les musées, l'opéra et … les italiennes. Milan, " le plus beau lieu de la terre" devient et restera sa patrie.
1802 Lassé de la vie militaire, Henri Beyle démissionne et rentre à Paris. Il rêve de devenir un grand auteur, le "nouveau Molière", mais ne parvient que difficilement à publier ses textes.
1805 Amant de l'actrice Mélanie Guilbert, il la suit à Marseille et s'essaye au commerce, sans grande motivation, ni grand succès.
1806 Grâce à son cousin Pierre Daru, il devient fonctionnaire impérial. Il voyage en Allemagne et assiste de loin à la campagne d'Autriche. Ces batailles napoléoniennes nourriront son inspiration quand il écrira la Chartreuse de Parme.
1809 Il accompagne Daru à Vienne. Malade, il n'assiste pas à la campagne de Wagram
1810 Il rentre à Paris et est nommé auditeur au Conseil d'Etat, puis inspecteur du mobilier et des bâtiments de la Couronne.
1811 Fin Août, il part pour l'Italie. A Milan, il devient l'amant d'Angela Pietragua, qu'il avait déjà rencontré en 1800, lors de son premier séjour à Milan. Sans doute inspirera-t-elle certains traits de la Duchesse Sanseverina, l'Héroïne de la Chartreuse de Parme.
En septembre, il visite Bologne, Florence, Rome et Naples.
1812 Il travaille à l'Histoire de la Peinture en Italie.
En Août, il se rend à Moscou. Il sera témoin de l'incendie qui ravage la ville.
En novembre, lors de la retraite de Russie, il perd le manuscrit de l'Histoire de la Peinture en Italie.
1814 Il écrit les Lettres sur Haydn, Mozart et Métastase.
.Sa liaison avecAngela Pietragua devient orageuse.
1815 Publication des Lettres sur Haydn, Mozart et Métastase sous le pseudonyme de Bombet.
.Napoléon livre à Waterloo sa dernière bataille, mais Stendhal reste en Italie. Il retravaille à l'Histoire de la Peinture en Italie.
.Il rompt avec Angela.
1817 Publication de son Histoire de la Peinture en Italie.
Publication de Rome, Naples et Florence, premier ouvrage signé Stendhal. Rome, Naples et Florence est son premier livre personnel, les précédents étant surtout le fruit de recherches érudites
1818 Il travaille à une Vie de Napoléon.
Début d'une grande passion pour Mathilde Dembowski ( Métilde)
1819 Il suit Métilde à Volterra.
Mort de son père, ruiné.
1820 Stendhal est à Milan. Il écrit de l'Amour et envoie le manuscrit à Paris
1821 Stendhal est soupçonné par le gouvernement autrichien d'espionnage, il doit quitter Milan. Il fait ses adieux à Métilde.
1822 Publication de l'Amour.
1823 Publication de Racine et Shakespeare.
Publication de Vie de Rossini, son premier succès littéraire.
1824 Liaison avec la Comtesse Clémentine Curial.
1825 Publication dune deuxième version de Racine et Shakespeare.
Mort de Métilde " Clémentine est celle qui m'a causé la plus grande douleur en me quittant. Mais cette douleur est-elle comparable à celle occasionnée par Métilde qui ne voulait pas me dire qu'elle m'aimait ?" ( La vie de Henry Brulard).
Publication d'un nouveau complot contre les industriels.
1827 Publication d'Armance, son premier roman. Stendhal a 44 ans.
Publication d'une seconde version de Rome, Naples et Florence.
1829 Publication de Promenades dans Rome, récit de voyage et Vanina Vanini, une nouvelle qui sera reprise plus tard dans les Chroniques italiennes.
1830 Publication de : Le Rouge et le Noir, sous-titré, Chronique du XIXème siècle. Son chef d'œuvre, récit de l'aventure d'un jeune homme d'origine modeste, Julien Sorel, passe presque inaperçu.
En septembre, il est nommé consul à Trieste
1831 Vienne ayant refusé son agrément à sa nomination, il quitte Trieste et rejoint Civitavecchia, où il est nommé consul. Il y restera 10 ans
1832 Il écrit Souvenirs d ' égotisme et commence Une position sociale, un roman qui restera inachevé.
1833 Il descend le Rhône de Lyon à Marseille, en compagnie de Georges Sand et d'Alfred de Musset.
1834 Il commence Lucien Leuwen.
1835 Il interrompt Lucien Leuwen, roman qui restera inachevé et commence la Vie de Henry Brulard
1836 Il travaille aux Mémoires sur Napoléon.
1837 Il travaille au Rose et le Vert.
Il commence Mémoires d'un touriste.
1838 Publication de Mémoires d'un touriste, premier livre publié depuis le Rouge et le Noir.
Du 4 novembre au 26 décembre, il dicte La Chartreuse de Parme.
1839 Publication de La Chartreuse de Parme.
Publication des Chroniques Italiennes.
1840 Il tente de donner un pendant féminin à Julien Sorel avec Lamiel, roman qui restera également inachevé.
1841 Le 15 mars, Stendhal est frappé d'apoplexie.
Il quitte Civita-Vecchia le 21 octobre et rentre en France.
1842 Le 22 mars, Stendhal a une nouvelle attaque d'apoplexie. Le 23 mars, à 2 heures du matin, il meurt en son domicile, 78, rue Neuve des Capucines. Il est inhumé au cimetière Montmartre

Achetez des livres à propos de « stendhal » chez l'un de nos partenaires


Rechercher: