Alalettre
A+ A-

Intro   Biographie   Œuvres   Liens

Blaise Pascal (1623-1662)

Pascal_2.jpeg (21741 octets)

" ... Pascal est un génie. A douze ans , il redécouvre à sa façon les mathématiques; à seize, il invente la géométrie projective, aujourd'hui encore nécessaire à la mécanique et aux sciences de l'ingénieur; à dix-neuf, il met au point la première machine à calculer, dont s'inspirent encore tous nos ordinateurs; à vingt trois ans, il invente la physique expérimentale, calcule la pesanteur de l'air, conçoit la presse hydraulique et fait s'écrouler une théorie multimillénaire, selon laquelle la nature aurait "horreur du vide". A vingt-huit il invente le calcul des probabilités, pilier de toutes les sciences sociales et physiques d'aujourd'hui. A trente, il contribue à fixer la langue française et crée le journalisme polémique. A trente-cinq, souffrant le martyre, il résout l'un des plus difficiles problèmes mathématiques jamais posés, tout en inventant le calcul intégral. Et dans la plus belle langue française, une prose telle qu'on ne l'a jamais maniée avant lui, il écrit des pages immortelles sur la condition humaine, sur des relations entre science et foi, liberté et imagination, bonheur et compassion , pouvoir et force, mêlant sans cesse le hasard et la loi, la nature et la coutume, l'esprit et le cœur, la science et l'expérience, l'ici-bas et la mystique... Avec l'obsession de dévoiler , classifier, expliquer les causes cachées des plus insignifiantes mesquineries humaines comme des plus grands événements.

Tout cela sans projet , sans plan préconçu, sans vouloir rien publier ni laisser de traces, si ce n'est en se dissimulant derrière sept identités distinctes, chacune dotée de sa propre personnalité. Seulement pour relever les défis de l'intelligence que l'amitié et le hasard mettent sur sa route. Dans l'obsession de la pauvreté, du retrait, de l'anonymat, du salut.

Un génie particulièrement français dans toutes ses dimensions : l'intellectuel, le marginal, le journaliste, le polémiste, le rebelle, l'homme d'action, soucieux d'universel, certes, mais aussi le délateur, l'arrogant, le jaloux, le menteur..."

Jacques Attali , Blaise Pascal ou le génie français, Fayard, 2000 ( Droit de reproduction interdit)

 

" Il y avait un homme qui, à douze ans, avec des barres et des ronds, avait créé les mathématiques ; qui, à seize, avait fait le plus savant traité des coniques qu'on eût vu depuis l'antiquité ; qui, à dix-neuf, réduisit en machine une science qui existe tout entière dans l'entendement ;qui à vingt-trois, démontra les phénomènes de la pesanteur de l'air, et détruisit une des grandes erreurs de l'ancienne physique ; qui, à cette âge où les autres commencent à peine à naître, ayant achevé de parcourir le cercle des sciences humaines, s'aperçut de leur néant et tourna ses pensées vers la religion ; qui, depuis ce moment jusqu'à sa mort, arrivé dans sa trente-neuvième année, toujours infirme et souffrant, fixa la langue que parlèrent Bossuet et Racine, donna le modèle de la plus parfaite plaisanterie, comme du raisonnement le plus fort ; enfin qui, dans les cours intervalles de ses maux, résolut, par distraction, un des plus hauts problèmes de la géométrie, et jeta sur le papier des pensées qui tiennent autant du Dieu que de l'homme. Cet effrayant génie se nommait Blaise Pascal. "

Chateaubriand

 

"Pascal brille dans la science, dans la polémique, dans la théologie, dans la philosophie. C'est un génie universel. Il est dépassé comme savant . Il est indépassable comme écrivain. Il a porté à l'incandescence la géométrie enflammée par l'amour de Dieu : sa place est immense dans cette littérature que son génie méprisait. Corneille est le créateur de notre vers classique. Pascal est le créateur de notre prose classique. A eux deux avec le Cid, avec les Provinciales et les Pensées, ils président à la naissance de ce que Thucydide appelait … , un trésor pour toujours : la langue française classique."

Jean d'Ormesson : Une autre Histoire de la littérature, Tome 1

 

"L'œuvre de Pascal ne semble pas obéir à un projet ou à une ambition. Son génie multiforme s'exprime dans des domaines aussi divers qu'on ne sait quel Pascal choisir. Si l'on feint un moment d'oublier l'ancrage littéraire de notre étude, on se trouve confronté à un mathématicien précoce, un physicien qui ne l'est pas moins, un écrivain polémiste engagé dans les querelles théologiques et morales de son temps, un théologien fervent, un philosophe critique d'Epitecte et de Montaigne, et même une sorte de polytechnicien qui commence par mettre au point une machine à calcul et finit par invente les transports en commun."

François Collet,Pascal, Editions Nathan 1993


Achetez des livres à propos de « blaise pascal » chez l'un de nos partenaires


Rechercher: