Alalettre
A+ A-

Les auteurs français contemporains (C)

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Mireille Calmel

Mireille Calmel est née en 1964, dans le sud de la France.

A l'âge de huit, elle tombe gravement malade. Leucémie, myopathie, virus ? Mireille Calmel est hospitalisée , d'abord à Marseille, puis dans d'autres hôpitaux. Sa maladie s'aggrave. Les médecins sont très pessimistes. C'est alors qu'elle commence à écrire, par besoin d'extérioriser sa peur, mais aussi parce qu'elle croit profondément "que tant qu'elle écrira, elle ne mourra pas".

En 1975, peu à peu, sans explication, elle retrouve des forces et recommence à marcher l'année suivante. Elle est inscrite dans une école de cours par correspondance et travaille beaucoup, sans jamais cesser d'écrire : deux cent cinquante poèmes, des chansons, un roman…

Ce n'est qu'en 1979 qu'elle retrouve une vie pleinement normale. Elle ne pense plus qu'à écrire, lire, chanter, vivre, vivre à tout prix.

En 1985, alors que les médecins lui avaient affirmé qu'elle était stérile, elle a un fils, Anaël et deux ans plus tard, une fille Maëva.

Elle écrit des chansons, des nouvelles, des pièces de théâtre - dont l'une, destinée aux adolescents, sera couronnée d'un prix -, organise un festival de théâtre, monte des spectacles sur différentes scènes à travers la France…

En 1995, elle monte un dossier d'insertion et obtient le RMI pour écrire ce qui deviendra Le Lit d'Aliénor. Cinq ans après, le manuscrit de son premier roman est édité.

Le Lit d'Aliénor est un roman où le surnaturel et la sensualité se mêlent à l'Histoire, recréant une Aliénor d'Aquitaine insoupçonnée. Avec ce premier roman Mireille Calmel connaît un succès immense.

Mireille Calmel vit aujourd'hui en Aquitaine, à Saint-Christoly-de-Blaye, avec son compagnon et ses deux enfants, où elle écrit son prochain livre.

Renaud Camus

Renaud Camus est né en 1946 à Chamalières, dans le Puy-de-Dôme.
De 1952 à 1962 il fait ses études primaires et secondaires à l'école Massillon, à Clermont-Ferrand. Il obtient son baccalauréat général, en 1962, et son baccalauréat de philosophie en 1963. Il part en 1966 et 1967 à Oxford.

De 1968 à 1870, il obtient successivement sa licence en droit, sa licence ès-Lettres, son diplôme d'Etudes Supérieures de Droit, son diplôme de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, sa maîtrise de Philosophie, son diplôme d'Etudes Supérieures de Droit (Science Politique).

De 1970 à 1976, il est lecteur et conseiller littéraire aux éditions Denoël, Paris.
Puis il sera de 1972 à 1976, rédacteur de science politique pour les encyclopédies canadiennes Grolier.

De 1985 à 1987, Renaud Camus est pensionnaire à la Villa Médicis.

De 1987 à 1988, il est titulaire de la chronique culturelle du Matin .

En, 1992 , Renaud Camus s'installe dans le Gers, au château de Plieux (32340 Plieux) près de Lectoure.

Renaud Camus a reçu de l'UNESCO, pour son action culturelle et pour l'ensemble de son œuvre littéraire, la médaille Picasso en vermeil. L'Académie Française lui a également décerné le prix Amic.

Ses principaux ouvrages

  • 1975 Passage, roman.
  • 1978 Travers, roman (avec Tony Duparc)
  • 1979 Tricks, trente-trois récits,
  • 1981 Buena Vista Park (fragments de bathmologie quotidienne) essai
  • 1981 Journal d'un Voyage en France
  • 1982 Eté (Travers II), roman (avec Denis Duvert),
  • 1982 Notes achriennes
  • 1983 Roman Roi
  • 1984 Chroniques achriennes, essai
  • 1985 Notes sur les manières du temps, essai.
  • 1987 Roman furieux (Roman Roi II).
  • 1987 Journal romain (1985-1986).
  • 1988 Elégies pour quelques-uns.
  • 1989 L'Elégie de Chamalières (Elégies II)
  • 1990 L'Elégie de Budapest (Elégies III) in Le Voyage à l'Est, ouvrage collectif (avec Danielle Sallenave, Jacques Roubaud, Daniel Pennac, Olivier Rolin, Alain Nadaud, Didier Daeninckx, Jean-Marie Laclavetine, Jean-Philippe Domecq, etc.), éditions Balland et La Maison des écrivains (commande de l'Etat).
  • 1990 Esthétique de la solitude, essai.
  • 1990Le Bord des larmes (Elégies IV).
  • 1990 Aguets (Journal 1988).
  • 1991 Le Lac de Caresse (Elégies V)
  • 1991 Fendre l'air (Journal 1989).
  • 1992 Voyageur en automne, roman.
  • 1993 Le Chasseur de lumières, roman.
  • 1994 L'Esprit des Terrasses (Journal 1990).
  • 1994 Sept sites mineurs pour des promenades d'arrière-saison en Lomagne.
  • 1994 Qu'il n'y a pas de problème de l'emploi, essai .
  • 1995 L'Epuisant Désir de ces choses, roman.
  • 1995 Eloge moral du paraître, éditions Sables, Pin-Balma.
  • 1996 Le Département de la Lozère.
  • 1996 La Guerre de Transylvanie ( Journal 1991).
  • 1996 El, récit (écrit en 1978).
  • 1997 P.A., petite annonce.
  • 1997 Onze sites mineurs pour des promenades d'arrière-saison en Lomagne.
  • 1997 Le Département du Gers.
  • 1997 Discours de Flaran (sur l'art contemporain en général et la collection de Plieux en particulier).
  • 1997 Le Château de Seix (journal 1992).
  • 1998 Graal-Plieux (journal 1993).
  • 1998 Etc..
  • 1998 Vaisseaux brûlés

Renaud Camus sur le site de l'éditeur P.O.L

Marie Cardinal

Marie Cardinal est née en 1929 à Alger.

Elle suit ses études au cours Fénelon à Alger , à l'Institut Maintenon à Paris et à l'Université de la Sorbonne (Paris)

Elle enseigne le français en Grèce (1957) , au Portugal (1958) , en Autriche (1961) et au Canada (1962).

Puis, elle collabore à L'Express et au magazine Elle.

Elle publie les romans et essais suivants : Ecoutez la mer (1962, prix International du premier roman) , Cet été-là, La mule du corbillard, La Souricière, La clé sur la porte, Les Mots pour le dire, Autrement dit, Une vie pour deux, Au pays de mes racines, Les grands désordres, La Médée d'Euripide, Comme si de rien n'était, Amour... Amours.

Emmanuel Carrère

Emmanuel Carrère est né en 1957. Il publie Bravoure, son premier livre, en 1984. "C'est un romancier atypique dans le paysage littéraire français, car il est moins un styliste qu'un artisan d'intrigues vertigineuses."

En 1986, il publie le Détroit de Behring.

Dans ses romans, de la Moustache à Hors d'atteinte ? ses personnages vivent de graves crises d'identité et d'inquiétants déséquilibres psychologiques.

En 1995, il obtient le Prix Fémina pour la Classe de neige

En 2000 il publie l'Adversaire , inspiré de l'affaire Romand ( le  9 janvier 1993, Jean-Claude Romand a tué sa femme, ses enfants, ses parents, puis tenté mais en vain, de se tuer lui-même. L'enquête a révélé qu'il n'était pas médecin comme il le prétendait et, qu'il mentait depuis dix-huit ans. Craignant d'être découvert, il a préféré supprimer ses proches. Il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité).

Hélène Carrère d'Encausse

Naissance à Paris , le 6 juillet 1929, d'Hélène Carrère d'Encausse "dans une famille que l’esprit cosmopolite et la révolution russe ont de longue date dispersée à travers l’Europe".

Après des doctorats en histoire, en lettres et sciences humaines, elle obtient un diplôme à l'Institut politique de Paris,

Elle enseigne l’histoire et les sciences politiques à la Sorbonne avant de transférer sa chaire professorale – "l’esprit nomade de la famille aidant" – à l’Institut d’Études politiques de Paris.

Elle reçoit le prix Aujourd’hui pour L’Empire éclaté en 1978, le prix Louise Weiss en 1987; le prix Comenius en 1992 pour l’ensemble de son œuvre et le prix des Ambassadeurs en 1997, pour Nicolas II. Elle est membre associé de l’Académie royale de Belgique.

Hélène Carrère d'Encausse est élue à l’Académie française, le 13 décembre 1990, au fauteuil de Jean Mistler (14e fauteuil). Elle est élue, Secrétaire perpétuel , le 21 octobre 1999

André Castelot

Historien et écrivain français, André Castelot est né à Anvers (Belgique) le 23 janvier 1911. Il est mort à Neuilly-sur-Seine le 18 juillet 2004
 
Il a été avec Alain Decaux l'animateur de l'émission de France-Inter La tribune de l’Histoire et à la télévision de La caméra explore le temps.
 
Il est l'auteur de plus de 70 ouvrages dont les biographies de Napoléon 1er et Napoléon III , Marie-Antoinette,  François Ier, la du Barry,  Joséphine de Beauharnais, La Fayette, Talleyrand, Fouché, Charles X, Louis-Philippe, …

André Castelot était aussi l'auteur de fresques historiques comme "La France et les Français" (13 volumes), d'un Dictionnaire de l'Histoire de France", d'un "Calendrier de l'Histoire".

Michel del Castillo

Michel del Castillo est né le 2 Août 1933 à Madrid.

Lors de la guerre civile espagnole, il passe par un orphelinat à Barcelone, part en exode avec sa mère en France et est déporté dans les camps nazis. Rescapé, il revient en France et commence à écrire.

Il a publié plus d'une vingtaine de récits et de romans, notamment Tanguy (1957), La Guitare (1958), Gerardo Laïn (1969) , Le Vent de la Nuit ( 1973, prix des libraires) , Le Silence des Pierres ( 1975) , la Nuit du décret (1981, Prix Renaudot) , Avec Une Femme en soi (1991, prix du Levant).

Claire Castillon

Claire Castillon est née en 1976.

Elle publie son premier roman en 2000 :  Le grenier (Anne Carrière).

Elle est également l'auteur de :

  • Je prends racine (Anne carrière)
  • La Reine Claude (Stock, 2002)
  • Pourquoi tu m'aimes pas ? (Fayard, 2003)

Le site officiel de Claire Castillon

Patrick Cauvin

Claude Klotz est né en 1932 à Marseille. C'est sous le nom de Patrick Cauvin qu'il remporte le plus de succès grâce à une écriture pleine d'humour et de tendresse. Parmi ses plus grands succès, parfois portés à l'écran : e=mc2 mon amour, Pourquoi pas nous, L'amour aveugle, Menteur.

Bibliographie

  • L'amour aveugle
  • Monsieur Papa
  • e=mc2 mon amour
  • Pourquoi pas nous,
  • Menteur
  • Pythagore , je t'adore

François Cavanna

François Cavanna est né en 1923

Comme il l'indique lui-même : " il ne se classe dans aucune tendance littéraire. Est passé à côté du surréalisme, du Nouveau Roman, et des autres écoles de son temps sans avoir compris de quoi il s'agissait , sans même avoir compris qu'il y avait des écoles. Dans ses moments d'euphorie, se qualifie lui-même de "loup solitaire", alors qu'il n'est guère qu'un ahuri perdu dans son époque comme il l'aurait été dans n'importe quelle époque."

François Cavanna a fondé Hara-Kiri , puis Charlie Hebdo.

Il est l'auteur de : Les Aventures de Dieu (1971), Cavanna ( 1971), Le saviez Vous ? ( 1971), Et le singe devint con ( 1972), Les Aventures du petit Jésus ( 1973), Je l'ai pas vu, je l'ai pas lu, mais ... ( 1975), Le con se surpasse ( 1975), Je l'ai pas vu, je l'ai pas lu, mais j'en ai entendu causer ( 1976), Les Aventures de Napoléon ( 1976), Stop Crève ( 1976), Gauche droite, piège à cons ( 1978), Les Ritals ( 1978), 4 Rue Choron ( 1978), Les Ruskoffs ( 1979), Bête et Méchant ( 1981), Laisse la pétroleuse ( 1981), Les yeux plus grands que le ventre (1983), Maria ( 1985), La Couronne d'Irène ( 1988) ...

François Ceresa

François Ceresa est journaliste et écrivain. Il travaille au Nouvel Observateur depuis 1978. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Les amis de Céleste, publié en 1998 chez Denoël, Prix Joseph Delteil et quartier Latin de la ville de Paris et Les trois Hussards, publié chez Plon en 1999, Prix Interallié de la Critique, Cosette ou le temps des illusions (Plon) , Marius ou le Fugitif (Plon).

Muriel Cerf

Muriel Cerf est née à Paris en 1950. Après des études à l'Ecole du Louvre, elle fait un tour du monde. L'Extrême-Orient lui inspire son premier livre, L'Antivoyage, salué par la critique en 1974 comme une révélation.

Depuis lors, celle à qui Malraux écrivait : Vous possédez un don des dieux, le talent narratif, a publié une vingtaine d'ouvrages.  Muriel Cerf vient de publier sa première pièce de théâtre chez Actes Sud - Papiers : La Lumière de l'île.

Sa bibliographie :

  • L'Antivoyage Mercure de France, 1974 ; (J'ai Lu, 1995)
  • Le Diable vert Mercure de France, 1975 ; (Babel, 1997)
  • Les Rois et les Voleurs Mercure de France, 1975
  • Hiéroglyphes de nos fins dernières Mercure de France, 1977
  • Le Lignage du serpent Mercure de France, 1978
  • Les Seigneurs du Ponant Mercure de France, 1979 ; Editions du Rocher, 2001
  • Amérindiennes Stock, 1979 ; (Librio, 1996)
  • Une Passion Jean-Claude Lattès, 1981 ; (Babel, 1996)
  • Maria Tiefenthaler Albin Michel, 1982
  • Une pâle beauté Albin Michel, 1984
  • Dramma per musica Albin Michel, 1986
  • Doux oiseaux de Galilée Albin Michel, 1988
  • La Nativité à l'Etoile Albin Michel, 1989
  • Primavera toscana Sand, 1989
  • Julia M. ou le premier regard Robert Laffont, 1991
  • Le Verrou Actes Sud, 1997
  • Ogres Actes Sud, 1997
  • Une vie sans Secret Editions du Rocher, 1998 (Grand Prix SGDL de la Nouvelle 1999)
  • Servantes de l'Oeil Actes Sud, 1999
  • Ils ont tué Vénus Ladouceur Editions du Rocher, 2000
  • Triomphe de l'Agneau Editions du Rocher, 2000
  • La Lumière de l'île Actes Sud - Papiers, 2001

Muriel Cerf est présente sur le Web depuis fin 1994

Aimé Césaire

Aimé Césaire est né à Basse-Pointe en Martinique en 1913. Après des études secondaires à Fort de France, il obtient, en 1931, une bourse qui lui permet de suivre des études supérieures à Paris. En 1934, il fonde la revue l'Etudiant noir avec L. S. Senghor, Léon Damas, Sainville, Maugée, et Ousmane Socé, puis il entre à l'Ecole Normale Supérieure.

Il commence à écrire en 1936.

En 1939, il retourne en Martinique. Il est professeur de lettres au lycée de Fort de France. En 1941, il fonde la revue Tropiques. A partir de 1945, date de son élection à la mairie de Fort de France puis à la députation, il mène une double carrière : homme politique et écrivain.

Il est apparenté au groupe communiste jusqu'en 1956, date à laquelle il prend ses distances avec celui-ci. Son discours sur le colonialisme (1951) insiste sur la nécessité pour le tiers monde de préserver sa spécificité et sa singularité.

Il a publié notamment:

  • Cahier d'un retour au pays natal (1939, manifeste poétique et politique)
  • Les Armes miraculeuses. (1946, poésie)
  • Soleil cou coupé (1948, poésie)
  • Corps perdus (poésie, 1949)
  • Ferrements (poésie, 1960)
  • Et les chiens se taisaient (théâtre)
  • La tragédie du roi Christophe (1963, théâtre)
  • Une saison au Congo (1966, théâtre)
  • Une tempête (1969, théâtre)
  • Les Armes miraculeuses (1970, poésie)
  • Une Saison au Congo (1973,théâtre)
  • Moi Laminaire (1982, poésie).
  • La Poésie (1994, poésie)
  • Ses Oeuvres complètes ont été publiées en 1976, à Fort-de-France aux éditions Desormeaux : 1. Poèmes; 2. Théâtre; 3. Oeuvre historique et poétique.

Bernard Chambaz

Né en 1949, Bernard Chambaz a publié plusieurs volumes de poèmes avant de rencontrer un large écho auprès du public avec ses romans. Il est également l'auteur d'essais sur la peinture.

  • Et le plus grand poème par-dessus bord jeté, Seghers, 1983.
  • Vers l'infini milieu des années quatre-vingt, Seghers, 1987.
  • Italiques deux, Seghers, 1992.
  • L'arbre de vies, F. Bourin-Julliard, 1992. (Goncourt du premier roman)
  • Martin cet été, Julliard, 1994.
  • L'Orgue de Barbarie, Seuil, 1995.
  • C'est tout comme, Flammarion, 1996.
  • Entre-temps, Flammarion, 1997.
  • La tristesse du roi, Seuil, 1997.
  • Le pardon aux oiseaux, Seuil, 1998.
  • Distractions : une anthologie des misérables de Victor Hugo, Piotr, Seuil, 1998

Patrick Chamoiseau

Romancier et théoricien, il est né en 1953 à Fort-de-France (Martinique), où il vit actuellement.

Avec Raphaël Confiant, leader du mouvement littéraire de la créolité. A publié plusieurs romans, des oeuvres critiques, des contes et des pièces de théâtre. Il reçoit le prix Goncourt en 1992 pour son roman Texaco.

Patrick Chamoiseau sur le site Ile en Ile 

Françoise Chandernagor

Françoise Chandernagor est née en 1945.

Mère de trois enfants, Françoise Chandernagor a toujours partagé sa vie entre Paris et le Massif Central.

Après un diplôme de l'institut d'Etudes Politiques de Paris et une maîtrise de droit public, elle entre à vingt et un ans à l'Ecole Nationale d'Administration (ENA), d'où elle sort deux ans plus tard "major" de sa promotion. Elle est alors la première femme à obtenir ce rang. En 1969 elle intègre le Conseil d'Etat où elle va exercer différentes fonctions juridictionnelles, notamment celles de Rapporteur Général.

Elle occupe aussi plusieurs postes dans des administrations extérieures, tant dans le secteur culturel que dans des services économiques, et assume à titre bénévole des responsabilités dans des organismes caritatifs, notamment la vice-présidence de la Fondation de France jusqu'en 1988 et la vice-présidence de la Fondation d'Aguesseau. Fin 1993, elle quitte l'administration pour se consacrer exclusivement à l'écriture.

Elle est l'auteur de l'Allée du Roi (Mémoires imaginaires de Mme de Maintenon, seconde épouse de Louis XIV, prix Goncourt 1981), La sans Pareille (1988), l'Archange de Vienne (1989), l'Enfant aux Loups (1990), L'enfant aux lumières (1995), La Première Epouse (1998).

Depuis juin 1995, Françoise Chandernagor est membre de l'Académie Goncourt.

Françoise Chandernagor sur le site de l'Académie Goncourt.

Madeleine Chapsal

Madeleine Chapsal est née en 1925 à Paris.

Elle suit des études de droit à Paris puis travaille dans la presse : Les Echos et L'Express.

Elle commence dans les années soixante à écrire romans et essais. Elle a notamment publié : Quinze écrivains (1963), Un été sans histoire (1973) Grands cris dans la nuit du couple (1976), La Jalousie (1977), Une femme en exil (1978), Un homme infidèle (1980), Divine passion (1981), La Maison de jade (1986), Adieu l'amour (1987), Si aimée, si seule (1990), Le retour du bonheur (1990), Mère et filles (1992), La Femme abandonnée, Une femme heureuse, L'Inventaire, Une soudaine solitude, Les Amoureux.

Madeleine Chapsal est membre du jury du prix Femina.

Edmonde Charles-Roux

Fille de diplomate, Edmonde Charles-Roux est née le 17 avril 1920 à Neuilly sur Seine. Son père est de Marseille. Sa mère, de Marseille également, mais d'ascendance avignonnaise.

Edmonde Charles-Roux a vécu sa petite enfance à Prague, où son père avait été nommé Ministre de France. Ce dernier ayant été nommé ambassadeur auprès du Saint-Siège, c'est à Rome qu'elle poursuit ses études.

Quand éclate la guerre, en 1939, Edmonde Charles-Roux a 19 ans et prépare un diplôme d'infirmière. Elle sera affectée dans un corps d'ambulancières.

Elle est blessée en mai 1940, dans le secteur de Verdun, à Bras-sur-Meuse, lors d'un bombardement au cours duquel elle se retrouve ensevelie sous une grange. Elle est décorée de la Croix de Guerre et citée à l'Ordre du corps d'armée.

Lors du débarquement des troupes françaises sur les côtes de Provence, le général de Lattre l'affecte à son état-major où elle reste attachée à son Cabinet pendant la première partie de la campagne de France. C'est lors de l'entrée de la Première Armée française en Autriche qu'elle est blessée pour la deuxième fois et citée à l'ordre de la Division.

Après avoir retrouvé la vie civile, Edmonde Charles-Roux entre à la rédaction de l'hebdomadaire féminin en voie de création : Elle. Elle y reste deux ans. Ensuite, elle travaille à l'édition française du journal Vogue en tant que courriériste, où elle devient rapidement rédactrice en Chef. Elle y demeure pendant 16 ans.

En 1955 elle collabore avec Maurice Druon à la série des Rois Maudits. En 1966, elle obtient le prix Goncourt pour : Oublier Palerme.

Edmonde Charles-Roux a conquis un lectorat nombreux et fidèle avec Elle, Adrienne (1971), L'Irrégulière ou mon itinéraire Chanel (1974), Une enfance sicilienne (1981), Un désir d'Orient, la jeunesse d'Isabelle Eberhardt (1989, Grand prix littéraire de la Femme) et Nomade j'étais...

Ses oeuvres sont traduites en dix-sept langues étrangères. Oublier Palerme a paru en hébreu en septembre 1984, en Tchécoslovaque en 1986, et en chinois en 2000. Nomade j'étais est son premier ouvrage à avoir été traduit en arabe.

Le 13 septembre 1983, Edmonde Charles-Roux est élue membre de l'Académie Goncourt.

Edmonde Charles-Roux sur le site de l'Académie Goncourt.

Andrée Chédid

Andrée Chédid est née en 1925 au Caire dans une famille d'origine libanaise.

Après des études dans un pensionnat catholique du Caire, elle s'installe à Paris (1946), où elle se consacre à l'écriture. Elle est l'auteur d'une vingtaine de romans (dont certains seront adaptés au cinéma), de recueils de nouvelles, de recueils de poésie, de pièces de théâtre, de contes pour enfants.

C’est après son arrivée en France qu’elle commence à publier des recueils de poèmes : de Textes pour une figure (1949), Textes pour un poème(1950), La Terre regardée (1957) jusqu’à Visage premier(1972)

Dans Cérémonial de la violence (1976), elle dénonce la guerre qui ravage le Liban, pays auquel elle avait consacré un essai en 1974.

Andrée Chédid a également plusieurs romans dans lesquels on retrouve toutes les qualités de sa poésie : Le Sommeil délivré (1952), Le Sixième Jour (1960) qui sera porté à l’écran par le cinéaste égyptien Youssef Chahine, La Cité fertile (1972).

En 1974, Andrée Chédid publie Néfertiti et le rêve d’Akhénaton, un récit dans lequel, son imaginaire romanesque recrée complètement la période égyptienne de 1400 avant Jésus- Christ.

Dans Les Marches de sable (1981) elle évoque, à travers le destin de trois femmes, les grands thèmes de toute son œuvre : la vie, la mort, l’amour.

En 1985, elle publie La Maison sans racines

Andrée Chédid a également publié des nouvelles (Le Corps et le Temps, 1979) et des pièces de théâtre, dont Bérénice d’Égypte (1968)

Andrée Chédid est la mère du chanteur Louis Chédid et la grand-mère de M (Mathieu Chédid)

Jacques Chessex

Jacques Chessex est né le 1er mars 1934 dans le canton de Vaud, en Suisse. Il est originaire d'une famille de paysans et d'enseignants du côté de son père et par sa mère d'une ascendance industrielle et commerçante du Jura.

C'est d'abord à la poésie que Jacques Chessex vouera toute son attention. En 1954 paraissent les poèmes du Jour proche, suivis de deux recueils : Une voix la nuit et batailles dans l'air. En 1962, il publie chez Gallimard un bref récit, la tête ouverte, " où l'on respire un bon coup de sensualité ironique, d'obsessions délétères et de liberté ... une bouffée d'air drolatique chez Calvin".

En 1962, il se lie également d'amitié" avec François Nourissier qui le fera ensuite entrer chez Grasset.

Puis Jacques Chessex se consacre au roman et à la nouvelle. En 1973, L'Ogre reçoit le prix Goncourt.

Il vit à Ropraz, non loin de Lausanne. Il est l'auteur, entre autres, de L'ardent Royaume, Le séjour des morts, Les Yeux jaunes, Judas le transparent... Jacques Chessex a publié dernièrement, La Mort d'un juste (1996) et L'Imitation

Jacques Chessex sur le site des Editions Grasset

Marc Cholodenko

Marc Cholodenko est né le 11 février 1950 à Paris.
Il est traducteur de l'anglais (notamment William Gaddis).
Marc Cholodenko est scénariste (il a travaillé avec Philippe Garrel sur  cinq films).

Il est notamment l'auteur de :

  • 1971 Parcs
  • 1974 Princes
  • 1975 Cent chants à l'adresse de ses frères
  • 1976 Les Etats du Désert
  • 1976 Le Roi des Fées
  • 1979 Les Pleurs ou le grand oeuvre d'Andréa Bajarsky
  • 1980 La tentation du Trajet Rimbaud
  • 1981 2 Odes
  • 1982 Meurtre
  • 1985 Histoire de Vincent Lanon

Marc Cholodenko sur le site de l'éditeur P.O.L

Hélène Cixous

Hélène Cixous est née en 1937 à Oran.

Après une thèse de doctorat sur Joyce en 1968, elle se spécialise dans la littérature anglo-saxonne. Elle contribue à la fondation de l'université Paris-VIII, où elle crée et dirige le Centre d'études féminines. Avec Michel Foucault, elle crée le Groupe information-prison et elle travaille avec Jacques Derrida dans le cadre du Collège international de philosophie.

Elle a notamment publié :

  • 1969: Dedans (prix Médicis).
  • 1970: Le troisième corps
  • 1972: Neutre
  • 1974: création du doctorat "études féminines".
  • 1975: Souffles (elle commence à publier aux éditions Des femmes.
  • 1977: Angst
  • 1980: Illa
  • 1983: le livre de Promethea
  • 1984: commence à écrire pour Ariane Mnouchkine.
  • 1988: Manne
  • 1991: L'Ange au secret
  • 1999: Osnabrück (Des femmes, Antoinette Fouque)
  • 1999-2000: Tambours sur la digue, théâtre du Soleil.
  • 2000: les Rêveries de la femme sauvage

Depuis 1982: séminaire de doctorat de Paris-VIII au Collège international de philosophie.
Membre du Parlement international des écrivains.

Bernard Clavel

Bernard Clavel est né le 29 mai 1923 à Lons-le-Saunier.

A 14 ans, il entre en apprentissage. Deux années sous la coupe d'un patron injuste et brutal feront de lui un éternel révolté.

Du fournil à l'usine, du vignoble à la forêt, de la baraque de lutte à l'atelier de reliure, de la Sécurité sociale à la presse, il connaît bien des métiers qui constituent "ses universités", un peu comme London qui l'a fait rêver, ou Gorki à qui Maurois devait le comparer dès ses premiers livres.

Sans conseiller, sans maître, dès l'adolescence, il peint, il écrit. Il détruit romans, poèmes et nouvelles avant que paraisse son premier livre, en 1956. Encouragé notamment par Armand Lanoux, Gaston Bachelard, Gabriel Marcel , Hervé Bazin, Marcel Aymé et quelques autres écrivains, il poursuit une œuvre qui s'impose. En vingt-sept années, il publie cinquante livres traduits dans une vingtaine de pays. Certains connaissent des tirages qui dépassent plusieurs millions d'exemplaires pour la seule langue française.

Bernard Clavel a obtenu de nombreuses récompenses depuis le prix Résonance pour sa première nouvelle, jusqu'au prix Goncourt pour Les Fruits de l'hiver et au Grand Prix de la Ville de Paris pour l'ensemble de son œuvre.

Elu à l'Académie Goncourt en 1971 au couvert de Jean Giono, il démissionne en 77, trop pris par l'écriture pour donner tant de temps à la lecture et plus à l'aise dans le Grand Nord que dans les salons. Eternel errant, il a déménagé près de trente fois, écrivant et peignant partout avec le même acharnement.

Bernard Clavel a été désigné par un sondage SOFRES comme l'un des trois écrivains préférés des Français. Parmi ses romans célèbres: la série des Colonnes du ciel, de La grande patience, L'Espagnol...

Le site officiel de Bernard Clavel

Catherine Clément

Catherine Clément est née en 1939.

Elle est l'auteur de Pour l'amour de l'Inde, la Valse inachevée (1994), la Putain du diable, le Voyage de Théo (1997), Martin et Hannah (1998).

Christian Combaz

Né en 1954, auteur insensible aux attraits du sérail parisien dont il est issu (Sciences-Po, chroniqueur au Figaro à 22 ans, comblé dès son premier livre, Messieurs, par une critique unanime), Christian Combaz partage son temps entre New York et le sud de la France où il vit depuis dix-sept ans.

Il est notamment l'auteur de :

  • Messieurs - Seuil, 1979
  • Montefalco - Seuil, 1981
  • Constance D - Seuil, 1982
  • Oncle Octave - Seuil, 1983
  • La Compagnie des ombres - Seuil, 1985.
  • Le Cercle militaire - Seuil, 1987
  • A ceux qu'on n'a pas aimés - Seuil, 1988
  • Eloge de l'âge - Laffont- 1989.
  • Les Sabots d'Emile - Laffont, 1989
  • Chez Cyprien - Laffont, 1990
  • Bal dans la maison du pendu - Laffont, 1991

Un site dédié à Christian Combaz

André Comte-Sponville

André Comte-Sponville est né en 1952 à Paris.

Il est ancien élève de l'École Normale Supérieure de la rue d'Ulm, agrégé de philosophie, et docteur de troisième cycle.

André Comte-Sponville est maître de conférences à la Sorbonne (Université Paris l) et Docteur Honoris Causa de l'Université de Mons-Hainaut, en Belgique.

Il a dirigé deux numéros de la Revue internationale de philosophie, consacrés à Montaigne (1992) et Pascal (1997).

Il se fait connaître du grand public par un premier ouvrage, devenu un best-seller : Le petit traité des grandes vertus (1995, prix La Bruyère de l'Académie française). Préférant s'affranchir des grands systèmes philosophiques, André Comte-Sponville " se situe dans la lignée des Sénèque, Epictète, Epicure, Marc Aurèle et Montaigne en examinant les fondements de l'art de vivre et recense ainsi dix-huit vertus principales, (amour, courage, pureté, politesse, bienveillance, prudence, tempérance...)".

Il a également publié L'amour, la solitude (1997), De l'autre côté du désespoir (1997), La sagesse des modernes, dix questions pour notre temps (avec Luc Ferry, 1998) , Pensées sur la morale, Pensées sur la politique, Pensées sur l'amour. Pensées sur la mort, Pensées sur la liberté et Pensées sur la connaissance (1998).

Paule Constant

Paule Constant est née en 1944 dans les Pyrénées-Atlantiques.

Elle est Docteur es lettres, professeur des universités et spécialiste de la littérature du XVIIIe siècle. Elle a enseigné aux États-Unis comme visiting professor.

Prix Goncourt 1998 pour Confidence pour confidence.

À la télévision, elle a collaboré à l'émission thématique sur La naissance des Demoiselles d'Arte et a écrit un documentaire sur l'Amazone pour France 2 (1997).

Elle est l'auteur de :

  • L'Education des jeunes filles de l'aristocratie du seizième au dix-neuvième siècle. Thèse de Lettres, Paris IV, 1986.
  • Ouregano, roman. - Gallimard, 1980
  • Propriété privée. Gallimard, 1981
  • Balta, roman. - Gallimard, 1983
  • Un Monde à l'usage des demoiselles. - Gallimard, 1987
  • White spirit, roman. - Gallimard, 1989 - Grand prix de l'Académie française
  • Le grand Ghâpal, roman. - Gallimard, 1991
  • La fille du Gobernator, roman. - Gallimard, 1994
  • Confidence pour confidence, roman. - Gallimard, 1998 - Prix Goncourt 1998.
  • Sucre et secret. - Gallimard, 2003

Laurence Cossé

Laurence Cossé est née en 1950.

Elle est l'auteur de : les Chambres du Sud (1981), le Coin du voile (1996), la Femme du premier ministre (1998), Le Mobilier national (2001)

Catherine Cusset

Catherine Cusset , romancière , enseigne la littérature du XVIIIème siècle aux Etats-Unis.

Elle est notamment l'auteur de :

  • La Blouse roumaine (1990)
  • En toute innocence ( 1995)
  • A vous (1996)
  • Jouir (1997)
  • Le Problème avec Jane ( 1999 )
  • La Haine de la famille ( 2001)

Le problème avec Jane , son avant-dernier roman a obtenu le grand prix des lectrices de ELLE : il s'agit en fait du titre d'un manuscrit que Jane, précisément, découvre un matin sur le seuil de sa porte. Jeune, blanche et américaine, Jane est professeur de lettres à Devayne, sur la côte Est à environ une demi-heure de New York. " Un rêve, le début d’une vie glorieuse, le bonheur. "

Jane dévore l'étrange document. Ce texte anonyme, écrit comme un roman, a pour héroïne Jane, elle-même. Il raconte par le détail toute son existence professionnelle, personnelle, sentimentale. Ses doutes, ses pensées, ses plaisirs, ses fautes, tout est exposé avec une précision stupéfiante.
En lisant ces feuilles, c'est sa propre vie que Jane voit défiler, épisode par épisode. Qui est l'auteur de cette extraordinaire supercherie ?

Ce portrait d'une femme moderne s'accompagne d'une satire des milieux universitaires américains que Catherine Cusset connaît bien (elle enseigne la littérature du XVIIIème siècle à Yale).

Catherine Cusset vient de publier La Haine de la famille (2001).