Alfred de Musset

Introduction

musset2.gif (19081 octets)

«… mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c’est l’union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière et on se dit : j’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.» Alfred de Musset, On ne badine pas avec l’amour (1834)

Archives : Lorenzaccio : au théâtre des Amandiers  dans une mise en scène de Jean-Pierre Vincent

Biographie

1810Naissance en décembre à Paris d’Alfred de Musset.
1819Alfred de Musset entre au lycée Henri IV. Adolescence de dandy dissipé.
1827Il obtient le premier prix de dissertation française au concours général.
Alfred de Musset se passionne pour le théâtre : « Je veux être
Shakespeare ou Schiller » s’exclame-t-il.
1828Alfred de Musset est reçu au baccalauréat.
Il fréquente le cénacle romantique chez Victor Hugo et chez Nodier.
1829Précoce, brillant , il publie, à l’âge de dix-neuf ans, Contes d’Espagne et d’Italie, son premier recueil poétique. Il remporte un succès immédiat.
1830Echec retentissant de sa pièce La Nuit Vénitienne. Il est blessé par cette disgrâce. Il prend ses distances avec la scène.
1832Mort de son père, victime de l’épidémie de choléra qui fait rage à Paris.
Publication de : A quoi rêvent les jeunes filles.
1833Liaison amoureuse avec Georges Sand et départ pour l’Italie.
Publication des Caprices de Marianne.
1834Publication de Fantasio, de on ne badine pas avec l’amour et de Lorenzaccio.
Sa relation tumultueuse avec Georges Sand s’envenime en raison de l’aventure de celle-ci avec M. Pagello, le docteur qui soigne Musset à Venise: « Jamais homme n’a aimé comme je t’aime, écrit Alfred de Musset à Georges Sand, je suis perdu , vois-tu, je suis noyé, inondé d’amour… Tu as un autre amant, je le sais bien. J’en meurs mais j’aime, j’aime. »
Fin de sa liaison avec Georges Sand laissant Alfred de Musset brisé par cet échec sentimental.
1835Publication de la Nuit de Mai et de la Nuit de Décembre.
1836Publication de la Confession d’un enfant du siècle et de Il ne faut jurer de rien.
1838Le brillant enfant terrible du romantisme est nommé bibliothécaire au Ministère de l’Intérieur, ce qui lui permit d’avoir une vie décente
1839Alors qu’il n’a pas encore trente ans, Alfred de Musset cesse progressivement d’écrire, comme s’il avait déjà dit ,  » tout ce qu’il avait à dire ».
Sa santé se détériore et son état dépressif s’accentue.
1840.Publication des Œuvres Complètes en deux volumes
1841Publication du Poème Souvenir
1845Publication du proverbe en un acte : Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée.
Il reçoit la Légion d’honneur en même temps que Balzac.
1847Représentation de la pièce Un Caprice à la Comédie française. Dix-sept ans après l’échec de La Nuit Vénitienne, le public émerveillé découvre  » que le romantisme a donné au théâtre un grand auteur dramatique ».
Début de la notoriété d’auteur dramatique d’Alfred de Musset .
1848Alfred de Musset perd son emploi de bibliothécaire.
1852Il est élu à l’Académie française.
1857Il meurt le 2 mai à Paris dans sa quarante-septième année. Il n’est conduit au Père Lachaise que par une trentaine de personnes, et est enterré, selon son vœu, à l’ombre d’un saule.

Oeuvres

1829Contes d’Espagne et d’Italie, son premier recueil
1830La Nuit Vénitienne
1832A quoi rêvent les jeunes filles
1833Les Caprices de Marianne
1834Fantasio,
On ne badine pas avec l’amour
Lorenzaccio
1835La Nuit de Mai
La Nuit de Décembre
1836La Confession d’un enfant du siècle
Il ne faut jurer de rien
1840Œuvres Complètes en deux volumes
1841Poème Souvenir
1845Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée
1847Un caprice

Liens

Nous vous invitons à visiter ces sites sur Alfred de Musset :