Alalettre
A+ A-

Intro   Biographie   Œuvres   Liens

Biographie de Marguerite Duras (1914-1996)

1914  Naissance de Marguerite Donnadieu à Gia Dinh en Indochine. Son père est professeur de mathématiques, et sa mère institutrice. Marguerite a deux frères plus âgés qu’elle.
1918  Mort du père
1921  Retour en France
1922  Retour en Indochine. Elle vit à Phnom-Penh, Vinh-Long, Sadec. Sa mère achète une concession incultivable à Prey-Nop (Cambodge).
1930  Saigon. Loge à la pension Lyautey. Etudes secondaires au lycée Chasseloup-Laubat.
1932-1933  Retour définitif en France après le baccalauréat. Vit à Paris. Etudes de mathématiques, de droit, de sciences politiques.
1937  Emploi au Ministère des Colonies.
1939  Mariage avec Robert Antelme
1940-42  Publie en collaboration avec Philippe Roques, L’Empire français, Gallimard. Travaille au Cercle de la Librairie. La Famille Taneran est refusé par Gallimard. Mort de son premier enfant. Mort de Paul, son plus jeune frère durant la guerre sino-japonaise. Rencontre avec Dyonis Mascolo.
1943  Publication des Impudents sous le pseudonyme de Marguerite Duras ( village du Lot et Garonne).
Vit au 5, rue Saint-Benoît, Paris VIème.
Fréquente Genêt, Michaux, Bataille, Merleau-Ponty, Leibowitz, Morin …
Adhère avec Robert Antelme et D. Mascolo au Mouvement national des prisonniers de guerre.
Activités dans la Résistance aux côtés de François Mitterrand (Morland)
1944  Arrestation et déportation de Robert Antelme à Buchenwald, puis Dachau (voir La Douleur).
Adhésion au parti communiste.
Publication de La Vie tranquille.
1945  Libération de  Robert Antelme.
Fonde avec Robert Antelme les Editions de la Cité universelle, qui publient, en 1946, L’An zéro de l’Allemagne d’Edgar Morin, les œuvres de Saint-Just présentées par D. Mascolo et, en 1947, L’Espèce humaine de Robert Antelme
1947  Divorce de Robert Antelme.
Naissance de son fils Jean Mascolo, dit Outa.
1950  Publication du Barrage contre le Pacifique.
Exclusion du Parti communiste.
1952  Le Marin de Gibraltar
1953  Les Petits Chevaux de Tarquinia
1954  Des journées entières dans les arbres
1955  Première pièce de théâtre : Le Square
1957  Se sépare de D. Mascolo.
Première expérience journalistique à France-Observateur
1958  Moderato Cantabile.
Lutte depuis 1955 contre la poursuite de la guerre d’Algérie, puis contre le pouvoir gaulliste.
1959  Scénario de Hiroshima mon amour pour Alain Resnais.
1960  Entre au jury du prix Médicis, dont elle démissionne quelques années après.
Déclaration sur le droit à l’insoumission dans la guerre d’Algérie.
Fréquente Maurice Blanchot.
1961  Ecrit Une aussi longue absence pour le film d’Henri Colpi. Ce scénario est le fruit d’une collaboration avec Gérard Jarlot, prix Médicis 1963.
1962  L’Après-midi de M. Andesmas
1964  Le Ravissement de Lol. V. Stein
1965  Le Vice-Consul
1966  Coréalise La Musica avec Paul Seban. Rencontre avec Delphine Seyrig
1968  Participe aux événements de Mai. Lire dans Les Yeux verts le texte politique sur la naissance du Comité d’action étudiants-écrivains, texte rejeté par le Comité qui se disloque rapidement.
1969  Porte au cinéma Détruire, dit-elle.
1970  Abahn Sabana David
1971 L’Amour
1975 Réalise India Song qui obtient le prix de l’Association française des cinémas d’art et d’essai au Festival de Cannes. 
1976  Réalise Son nom de Venise dans Calcutta Désert.
Des journées entières dans les arbres est récompensé par le prix Jean Cocteau.
1977  Réalise Le Camion. Se consacre régulièrement au cinéma et publie les textes de ses films.
1978-1980  Tourne Le Navire Night, Césarée, Les Mains négatives, Aurélia Steiner. Publie L’Eté 80.
Rencontre Yann Andréa son dernier compagnon.
1981  Voyage au Canada pour une série de conférences de presse à Montréal. Agatha, Outside (série d’articles réunis avec Yann Andréa).
Aux Etats-Unis, en Italie : Dialogue de Rome.
1982  Cure de désintoxication à l’Hôpital américain de Neuilly (voir M.D. de Yann Andréa). Publication de L’Homme atlantique et de La Maladie de la mort.
1984  Prix Goncourt pour L’Amant.
1985  Publication de La Douleur. La prise de position de Marguerite Duras dans l’affaire criminelle dite " affaire Villemin " soulève, à partir d’un article publié dans Libération le 17 juillet, l’hostilité d’une partie des lecteurs et la polémique chez plusieurs féministes. Tourne Les Enfants.
1986  Prix Ritz-Paris-Hemingway pour L’Amant, " meilleur roman publié dans l’année en anglais ".
1987  Publie Emily L. et La Vie matérielle.
1988-89  Grave coma. Hospitalisation.
1990  Publication de La Pluie d’été. Mort de Robert Antelme.
1991  L’Amant de la Chine du Nord.
1992  Yann Andréa Steiner
1993  Ecrire
1995  C’est tout
1996  Meurt à Paris, le dimanche 3 mars.

Source bibliographique

Marguerite Duras de Christiane Blot-Labarrère, Editions du Seuil, Coll. " Les Contemporains ", 1992,,, mis à jour par C. B.-L. en 1997
Le Monde, dossier et documents d’Avril 2003, Duras, l’écriture mise à nu
Un barrage contre le Pacifique de Marguerite Duras, étude de Gisèle Guillo, Profil d’une œuvre (Hatier)


Achetez des livres à propos de « marguerite duras » chez l'un de nos partenaires


Rechercher: