Alalettre
A+ A-

Intro   Biographie   Œuvres   Liens

Biographie de Jean Cocteau (1889-1963)

1889 Jean Cocteau est né à Maisons-Laffitte, le 5 juillet 1889. Il est issu d'une famille de la grande bourgeoisie parisienne. Il est le fils de Georges Cocteau, Avocat devenu rentier et d'Eugénie Lecomte. Il a une sour et un frère : Marthe (12 ans) et Paul (8 ans).
1898 Il est  âgé de neuf ans lorsque son père se suicide dans son lit d'une balle dans la tête. « Le tragique restera l'une des préoccupations majeures du poète, une exorcisation jamais comblée. » Sa mère élèvera seule ce garçon complexe qui refuse de grandir, trouvant dans les états maladifs un moyen de se faire choyer. Cocteau passe son enfance au grès des réceptions musicales que donne son grand-père, un être d'une grande culture artistique. Le grand-père de Jean Cocteau n'a de cesse d'initier le petit nonchalant de la famille à la musique. Cette initiation musicale  influencera beaucoup sa perception créatrice tout au long de sa vie.
1904 Il est renvoyé pour indiscipline du Lycée Condorcet. Il ne gardera qu 'un souvenir marquant de ce lycée : celui de la révélation de la beauté masculine en la personne de son camarade, Dargelos,  le "premier symbole des forces sauvages qui nous habitent". Dargelos a inspiré l'un des personnages du Livre Blanc et des Enfants Terribles.
1908 En 1908, Cocteau, alors âgé de 19 ans, fait la connaissance du célèbre tragédien Edouard de Max. Ce dernier, fasciné par l'écriture de Jean Cocteau , décide d'organiser une Matinée poétique au Théâtre Fémina, sur les Champs-Elysées, en l'honneur de Cocteau. On y fait la lecture de ses poèmes et Edouard de Max n'hésite pas à la présenter comme un jeune prodige.
1909 Jean Cocteau fait la connaissance de Marcel Proust et de la Comtesse de Noailles. Il se promènera dans les rues de Paris, affichant un style très provoquant. Il publie un premier recueil poétique, La Lampe d'Aladin.
1912 Il rencontre Serge de Diaghilev, mécène et directeur de troupe Russe. Cette rencontre a une influence  déterminante : « Le premier son de cloche, qui ne se terminera qu'avec ma mort, me fut sonné par Diaghilev, une nuit, place de la Concorde. Nous rentrions de souper après le spectacle. Nijinsky boudait, à son habitude. Il marchait devant nous. Diaghilev s'amusait de mes ridicules. Comme je l'interrogeais sur sa réserve (j'étais habitué aux éloges), il s'arrêta, ajusta son monocle et me dit : « Etonne-moi » ». Cette discussion sert de révélateur :  Cocteau  décide alors  d'arrêter son existence superficielle :  « Cette phrase me sauva d'une carrière de brio. Je devinai vite qu'on n'étonne pas un Diaghilev. De cette minute, je décidai de mourir et de revivre. Le travail fut long et atroce. Cette rupture, je la dois comme tant d'autres à cet ogre ». Cocteau fait la connaissance de Stravinsky Représentation de Le Dieu bleu
1913 la création par Diaghilev du Sacre du Printemps de Stravinski est pour lui une véritable révélation, qui influencera son ouvre. Mais Le Sacre du Printemps est mal reçu du grand public. Cocteau est très affecté par l'échec de son ami
1914 Cocteau est ambulancier en Champagne, puis en Flandre.
1915 Cocteau rencontre Satie, Picasso, Braque, Derain, Modigliani.
1916 Cocteau participe aux manifestation artistiques et poétiques avec Max Jacob, Reverdy, Apollinaire, Cendrars.
1917 Première du ballet réaliste Parade avec Diaghilev d'après une chorégraphie de Léonide Massine, sur une musique d'Erik Satie et dans des décors de Picasso.
1919 Cocteau publie les poèmes du Cap de Bonne espérance , L'Ode à Picasso, Le Coq et l'Arlequin, Le Potomak. Il rencontre Raymond Radiguet
1920  Cocteau crée Le Bouf sur le Toit, un spectacle burlesque sur une musique de Milhaud. Les décors sont signés Raoul Dufy. Il fonde avec Raymond Radiguet la revue Le Coq
1921 Création du Gendarme incompris en collaboration avec Radiguet Création  de Les Mariés de la tour Eiffel, dont la première est troublée par les dadaïstes
1922 Cocteau publie Vocabulaire Il présente Antigone «  contraction » de la pièce de Sophocle . La musique est signée Honegger, et les costumes , Chanel.
1923 Cocteau publie Thomas l'imposteur , Le Grand Ecart, Plain-Chant Mort subite de Radiguet le 20 décembre qui affecte terriblement Cocteau. Il déclare l'année suivante à l'abbé Mugnier : « je n'écrirai plus ». Désespéré Cocteau commence à s'adonner à l'opium. Malgré de nombreuses cures de désintoxication, il consommera de la drogue jusqu'à la fin de sa vie.
1925 Cocteau publie l'Ange Heurtebise et les autoportraits du Mystère de Jean L'oiseleur
1926 Première d'Orphée le 15 juin
1927 Représentation du Pauvre Matelot et d'Odipus Rex
1928 Cocteau fait publier sans nom d'auteur ni d'éditeur, Le Livre blanc
1929 Publication des  Enfants terribles
1930 La Voix humaine est jouée à la Comédie française. Cocteau réalise son premier film : Le sang d'un poète. Cocteau est hospitalisé pendant 40 jours en raison d'une typhoïde.
1932 La Machine Infernale est mise en scène par Louis Jouvet 
1934 Cocteau publie Mythologie
1935 Cocteau part comme journaliste pour Paris Soir réaliser la fiction de Jules Verne : « Le Tour du Monde en 80 jours ». Il effectue ce voyage avec Marcel Khill, son secrétaire particulier.
1937 Il rencontre Jean Marais. Représentation d'Odipe Roi avec Jean Marais puis des Chevaliers de la Table Ronde Cocteau est élu à l'Académie Mallarmé.
1939 Cocteau est condamné à une forte amende pour usage de stupéfiants.
1940 Première des Monstres Sacrés : en première partie , Le Bel Indifférent avec Edith Piaf 
1941 Les représentations de La Machine à écrire et des Parents Terribles sont interdites
1942 Cocteau témoigne en faveur de Jean Genet en cour d'Assises. 
1943 Mort de sa mère en janvier. Triomphe d'Antigone à l'Opéra de Paris sur une musique d'Arthur Honneger
Tournage de l'Eternel retour. Ce film connaîtra un immense succès.
1945 Tournage de La Belle et la Bête
1947 Cocteau achète la Maison de Bailli à Milly La Forêt.
1949 Jean-Pierre Melville réalise Les Parents terribles
1950 Orphée
1952 Publication du chiffre sept (essai) , du journal d'un Inconnu ( autobiographique) et Bacchus (Théâtre)
1953 Cocteau est président du Jury du Festival de Cannes
1954 Cocteau est victime d'un infarctus du Myocarde.
1955 Jean Cocteau fut élu à l'Académie française le 3 mars 1955 au fauteuil de Jérôme Tharaud, par 17 voix contre 11 à Jérôme Carcopino. Se présentait également un inconnu, le vicomte de Venel, qui rédigeait en vers de mirliton ses lettres de candidatures, renouvelées plus de trente fois. Reçu le 20 octobre 1955 par André Maurois, Cocteau décrivait la Coupole comme « quelque grotte sous-marine, une lumière quasi surnaturelle d'aquarium et sur des gradins en demi-cercle, quarante sirènes à queues vertes et à voix mélodieuses
1959 Il écrit , à la suite d'une nouvelle crise cardiaque, Requiem, testament poétique.
1960 Tournage du Testament d'Orphée monté grâce à l'aide financière de François Truffaut. 
1961 Mort de son frère Paul.
1963 Cocteau meurt le 11 octobre 1963, peu après la mort de sa grande amie Edith Piaf.

Sources :
Le Robert des Grands Ecrivains de langue française
Magazine Littéraire septembre 2003


Achetez des livres à propos de « Jean Cocteau » chez l'un de nos partenaires


Rechercher: