Alalettre
A+ A-

Intro   Biographie   Œuvres   Liens

Biographie de Georges Simenon (1903-1989)

1903 Georges Simenon naît officiellement à Liège le 13 février. En réalité, Henriette Simenon, sa maman, a accouché à minuit dix, le vendredi 13 février 1903. Superstitieuse, elle a demandé à son mari de faire une fausse déclaration pour ne pas nuire à son enfant . Son père Désiré est le fils d'un chapelier et travaille dans un bureau d'assurances de Liège. Henriette Brüll, sa maman, dernière d'une famille de treize enfants, a une ascendance néerlandaise et prussienne. En juillet les Simenon s'installent rue de Gueldre.
1906 Naissance de Christian, son frère. Les Simenon s'installent rue Pasteur (cette rue est devenue la rue Georges Simenon en 1978)
1908-1914 Georges fait ses études à l'Institut Saint-André (Frères des Ecoles chrétiennes) . Il est un bon élève.
1914 Georges part étudier au Collège Saint-Louis, collège tenu par des Jésuites. Il reste un an dans cet établissement.
1915 Il poursuit ses études au Collège Saint-Servais, établissement plus scientifique. Son intérêt pour les études commence à faiblir. Il obtient des notes assez moyennes sauf en français.
1918-1919 Son père tombe gravement malade. Georges arrête ses études et commence à travailler notamment comme commis dans une librairie.
1919 Simenon est engagé au journal conservateur la Gazette de Liége comme commis, puis comme journaliste et reporter. Il a en charge les faits divers...
1920 Il rencontre de jeunes écrivains à la Caque, un lieu où ils ont l'habitude de se réunir et qu'il évoquera dans ses romans ( Le Pendu de Saint-Pholien et les Trois crimes de mes amis). Il y fait notamment la connaissance de Robert Denoël qui éditera Louis Ferdinand Céline.
1921 Il rencontre Régine Renchon, une peintre, qu'il surnommera Tigy. Ils se  marieront en 1923. Simenon publie son premier roman Au Pont des Arches. Son père meurt en Novembre , à l'âge de 44 ans. Simenon effectue son service militaire à Liège.
1922 Simenon décide de partir pour Paris. Il débarque Gare du Nord le 10 décembre.
1923 Il épouse, le 24 mars, Régine Renchon. Il écrit des contes pour plusieurs journaux et revues. Il devient le secrétaire du marquis de Tracy. Il y découvre un univers de luxe et de richesse.
1924 Il continue à écrire des contes pour plusieurs publications, notamment Le Matin, dont Colette est la directrice littéraire. Il signe ses textes d'une vingtaine de pseudonymes. Il écrit son premier roman populaire Le Roman d'une dactylo.
1925  Simenon passe l'été à Etretat, l'hiver, place des Vosges. Il rencontre Joséphine baker. Leur brûlante liaison durera jusqu'en 1927.
1927 Il passe ses vacances d'été à l'île d'Aix. Il rencontre Vlaminck, Derain, Picasso...
1928 Simenon commence à s'intéresser à la navigation de plaisance. Il achète la Ginette, un bateau de cinq mètres. Il réalise un tour de France en naviguant sur les rivières et les canaux.
1929 Simenon  fait construire son bateau à Fécamp : l'Ostrogoth. Au printemps il navigue vers la Belgique, puis va jusqu'en Hollande.  Selon la légende, il esquisse le personnage de Maigret  dans le port de Delfzijl (Pietr le Letton)
1930 Simenon écrit ses premiers Maigret à bord de l'Ostrogoth à quai à Morsang-sur-Seine. Il publie dans l'ouvre , la maison de l'inquiétude, un roman dit « populaire » dont Maigret est le héros. Il signe sous le nom de Georges Sim.
1931 Il parvient à faire éditer chez Arthème Fayard deux Maigret : Monsieur Gallet, décédé, et Le Pendu de Saint Pholien . Le 20 février les deux livres sont lancés à la Boule Blanche, un des cabarets à la mode de la rue Vavin. 9 autres Maigret sont publiés dans les mois qui suivent  
1932 Publication chez Arthème Fayard de six nouvelles aventures de Maigret. En avril Simenon s'installe  à "La Richardière ", une gentilhommière de Marsilly, près de La Rochelle.  Jean Renoir est le premier à adapter l'une ouvre de Simenon : La nuit du Carrefour.
1933 Simenon effectue un tour d'Europe et effectue plusieurs reportages dont un entretien avec Trotsky. Il signe en octobre un contrat avec l'éditeur Gaston Gallimard.
1934  Simenon  publie le Locataire chez Gallimard et son dix-neuvième Maigret chez Fayard. Il part en décembre pour un tour du monde.
1935  Il réalise son tour du monde , ce qui lui inspierar plusieurs romans dts exotiques.
1937  Simenon fait la connaissance de Raimu, Pagnol, Fernandel...
1938 Simenon publie chez Gallimard : L'Homme qui regardait passer les trains, Monsieur La Souris, la Marie du Port, Le Suspect.
1939 Naissance le 19 avril de Marc Simenon, son premier enfant.
1940 Lors de l'invasion allemande, Simenon est nommé haut commissaire aux réfugiés belges à la Rochelle où il réside. Malade, il consulte un médecin qui diagnostique une maladie grave qui ne lui laisserait que quelques années à vivre. Il commence alors à écrire Je me souviens , un récit destiné à son fils.
1941 Gaston Gallimard qui lui rend visite emporte le manuscrit de Je me souviens . Sur les conseils de Gide, Simenon retravaillera ce manuscrit qui deviendra Pedigree.
1942  Simenon publie La Veuve Couderc , et Maigret revient. Il est accusé d'avoir des origines juives, mais sa mère lui fait parvenir les certificats nécessaires.
1945  Simenon est astreint à « résidence fixe » aux Sables-d'Olonne. Puis il vient à Paris. Il part pour l'Amérique avec Tigy et Marc. Il change de maison d'édition et signe un contrat avec les Presses de la Cité. Il rencontre Denyse, une jeune canadienne. C'est le coup de foudre.
1946  Simenon voyage à travers les Etats-Unis avec Tigy et Denyse. Il écrit des reportages pour France-Soir. Julien Duvivier réalise Panique, un film tiré des Fiançailles de M. Hire.
1947 Simenon s'installe à Tucson (Arizona).
Décès de son frère Christian.
1948 Simenon s'installe près de la frontière mexicaine. Publication de Pedigree, version retravaillée de Je me souviens. , sur les conseils d'André Gide.
1949 Denyse met au monde John, le second fils de Simenon.
Simenon est réhabilité et lavé de toute accusation d'intelligence avec les allemands durant la seconde guerre mondiale.
1950 Simenon divorce d'avec "Tigy" et épouse Denys. Le couple s'installe à  Lakeville dans le Connecticut. Il y resteront jusqu'en 1955, mais Simenon gardera cette maison .
1951   Période très créative : Simenon écrit 26 romans à Lakeville, dont Tante Jeanne, La Mort de Belle, L'horloger d'Everton, Maigret a peur, Le Revolver de Maigret.
Sortie au cinéma de La Vérité sur Bébé Donge, une adaptation d'Henri Decoin
1952  Simenon voyage en France et en Belgique. Il connaît un vif succès.
1953  Naissance de Marie-Georges, dite Marie-Jo, sa fille.
1955  Simenon rentre définitivement en Europe. Il s'installe à Mougins (Alpes-Maritimes), puis à Cannes.
1957   Il s'installe en Suisse, au château d'Echandens, dans le canton de Vaud.
1958  Claude Autant-Lara tourne En cas de Malheur, avec Jean Gabin, Brigitte Bardot et Edwige Feuillère.
1959  Naissance de Pierre, troisième enfant avec Denyse.
Publication de La Femme en France, l'un de ses rares essais
1960  Simenon préside le jury du XIIIème Festival de Cannes.
1961  Relations amoureuses avec Teresa, leur femme de chambre. Simenon est grand-père. Jean-Pierre Melville adapte L'Aîné des Ferchaux avec Jean-Paul Belmondo et Charles Vanel.
1963  Simenon quitte château d'Echandens pour s'installer à Epalinges. Denyse entre en cure de désintoxication dans un établissement hospitalier.
1964  Denyse quitte définitivement Epalinges.
1966   Inauguration, à Delfzijl, en Hollande en préence de Simenon de la statue de Maigret. Présence de nombreux interprètes du commissaire au cinéma ou à la télévision.
1967  Début de la publication des oeuvres complètes aux Editions Rencontre de Lausanne (72).
Publication de : Le Chat, que Pierre Granier-Deffere adaptera en 1971 avec Jean Gabin et Simone Signoret.
1970  Mort de la mère de Simenon.
1971  Simenon est élu membre de l'American Academy of Arts and Letters.
1972  Il puble les Innocents, un roman et Maigret et M. Charles. Il annonce sa décision de ne plus écrire de romans.
1973  A l'aide d'un magnétophone, Il commence ses "Dictées"
1974 Simenon publie Lettres à Ma mère
1975 Simenon publie Un homme comme un autre et des Traces de pas, les deux premières de se 21 dictées.
1976  Simenon fait don de ses archives à l'Université de Liège.
1978  Suicide le 19 mai de sa fille Marie-Jo.
1981  Simenon publie ses dernières dictées ( Les Libertés qu'il nous reste, La Femme endormie, Jour et Nuit et Destinées)  et Les Mémoires intimes.
1984  Simenon subit une opération d'une tumeur au cerveau.
1989 Simenon meurt à Lausanne le 4 septembre.  

Source Bibliographique

Centre d'études Georges Simenon et du Fonds Simenon de l'Université de Liège (Belgique)
 Magazine littéraire  de février 2003 : sur les traces de Simenon


Achetez des livres à propos de « Georges Simenon » chez l'un de nos partenaires


Rechercher: