Alalettre
A+ A-

Intro   Biographie   Œuvres   Liens

Les principales pièces de Racine

1665 Alexandre
1667 Andromaque
1668 Les Plaideurs
1669 Britannicus
1670 Bérénice
1672 Bajazet
1673 Mithidrate
1674 Iphigénie en Aulide
1677 Phèdre
1689 Esther
1691 Athalie

La tragédie

La tragédie antique

La tragédie est, bien sûr, née en Grèce, et s'est épanouie principalement au Ve siècle av. J.-C. avec les trois poètes Eschyle, Sophocle et Euripide. Le philosophe grec Aristote, dans La Poétique, en fait le genre littéraire le plus noble, et la définit comme : " l'imitation d'une action de caracère élevé et complète, d'une certaine étendue, (...) faite par des personnages en action et non au moyen d'un récit, et qui, suscitant pitié et crainte, opère la purgation propre à de pareilles émotions." Elle illustre le revirement du bonheur au malheur d'un personnage qui n'est ni tout à fait bon, ni tout à fait mauvais, mais qui commet, volontairement ou non, une faute qui décide de sa chute. En même temps, la tragédie dit quelque chose au spectateur de la fragilité de la condition humaine. Le destin des personnages a donc souvent quelque chose d'exemplaire. Représentées au cours des fêtes de Dionysos, les tragédies rassemblaient la communeauté politique des citoyens.


Achetez des livres à propos de « racine » chez l'un de nos partenaires


Rechercher: