Alalettre
A+ A-

Intro   Biographie   Œuvres   Liens

La double insconstance de Marivaux

Résumé de la pièce : La double inconstance

Acte 1

Silvia et Arlequin , deux jeunes villageois, amoureux l'un de l'autre depuis l'enfance,  se sont fait le serment de s'aimer toujours. Le Prince Lelio, lui aussi amoureux de Silvia, la fait enlever et souhaite l’épouser. Au nom de l’amour qui l’unit à Arlequin, la jeune fille refuse presque de manger depuis deux jours. Flaminia, la confidente du prince, s’engage à « détruire l’amour de Silvia ». Elle fait venir Arlequin au palais et lance Lisette à l’assaut du jeune homme, espérant que celui-ci succombera à ses charmes.  Flaminia a également demandé au Prince de garder l’anonymat et de ne se faire connaître des jeunes gens que comme un simple «officier du palais». Mais Arlequin se montre indifférent au luxe de la vie de château et prend vite ses distances avec Lisette, qu’il trouve très coquette. Devant cet échec, Flaminia va tout faire pour séduire elle même Arlequin. Elle s’arrange également pour gagner la confiance des deux amants.

Acte 2

Flattée par Flaminia et courtisée par «l’officier du palais» qu’elle avait déjà rencontrée aux abords du village, Silvia se confie à la confidente du prince, et lui avoue avec candeur l’attirance qu’elle éprouve pour celui-ci. Flaminia complote pour que Lisette blesse , en présence du prince toujours déguisé en «officier du palais», l’amour propre de Silvia ; ce qui incite la jeune fille à exercer son désir de séduction. Flaminia entreprend également Arlequin , qui lui aussi éprouve beaucoup d’embarras à résister à l’attrait de la confidente du prince. Peu à peu les deux amants s’éprennent, elle du prince , lui de Flaminia, mais résistent, par devoir, pour rester fidèle à leur amour originel.

Acte 3

Silvia commence à se dire qu’elle accepterait volontiers de se donner à l'officier, si Arlequin tombait, lui, amoureux de Flaminia. Les deux jeunes amants prennent conscience que les liens qui les unissent sont un obstacle au bonheur de chacun.  Lorsque Flaminia affirme à Arlequin qu'elle est exilée et lui déclare son amour, il avoue lui aussi sa flamme. Le Prince n'a plus qu'à apparaître et avouer sa véritable identité : Silvia est conquise et Arlequin se sent libéré de ses anciens engagements. « Double inconstance qui fait le bonheur des quatre protagonistes, au prix de l'abandon d'une fidélité amoureuse qui constituait un idéal ». Silvia, en se confiant  à Flaminia solde avec une certaine cruauté ses amours d'enfance :

«Lorsque je l’ai aimé (Arlequin), c’était un amour qui m’était venu ; à cette heure je ne l’aime plus, c’est un amour qui s’en est allé ;  Il est venu sans mon avis, il s'en retourne de même, je ne crois pas être blâmable ».


Source bibliographique

La double inconstance, Marivaux, Bruno Doucy, Editions Hatier
Dictionnaire des Grandes Oeuvres de la Littérature française, Jean-Pierre de Beaumarchais, Daniel Couty ( Editions larousse)


Achetez des livres à propos de « Marivaux La double inconstance » chez l'un de nos partenaires


Rechercher: