Alalettre
A+ A-

Intro   Biographie   Œuvres   Liens

Biographie de Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

1688 Né à Paris le 4 février de Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux
1698 Son père est nommé contrôleur puis directeur de la Monnaie à Riom
Marivaux fait ses études classiques chez les oratoriens de Riom
1710 Etudes de droit à Paris. Marivaux se montre peu assidu. Il préfère fréquenter les salons littéraires de Mme de Lambert et de Mme de Tencin
1712 il abandonne ses études de droit.
Il publie Le Père prudent et équitable, sa première comédie en vers
1714 Marivaux compose Le Télémaque travesti. Il prend parti pour les Modernes dans le dernier épisode de la querelle qui les oppose aux anciens
1716 l'Iliade travestie, poème burlesque
1717 Lettres sur les habitants de Paris
Il épouse Colombe Bologne, fille d'un riche avocat
1719 Naissance de sa fille
Mort de son père
1720 Annibal, tragédie en 5 actes et en vers : unique tragédie de Marivaux; ce fut un échec
l’Amour et la Vérité (Théâtre Italien)
Arlequin poli par l'amour (Théâtre Italien); comédie en un acte et en prose : premier succès
Marivaux est ruiné par la faillite de Law
1721 Il est licencié en droit puis est reçu avocat mais n'exercera jamais réellement
Il lance le Spectateur françois, un journal qu'il souhaiterait hebdomadaire. Marivaux, unique rédacteur, est à la fois conteur, moraliste, et philosophe.
Il éditera le Spectateur françois jusqu'en 1724 et produira 25 numéros
1722 Arlequin poli par l’amour
La Surprise de l'Amour
1723 La Double Inconstance,
mort de son épouse
1724 la Fausse Suivante ou le Fourbe puni
Le Dénouement imprévu
1725 L'Ile des esclaves
L'héritier de village
1727 L'Indigent Philosophe, nouveau journal de Marivaux, dans lequel il se fait philosophe
L'Ile de la raison ou les Petits Hommes
1728 Le triomphe de Plutus
1729 La Nouvelle Colonie ou la ligue des femmes
1730 Le Jeu de l'amour et du hasard, comédie d'intrigue en 3 actes et en prose. Hésitants devant le mariage, Silvia et Dorante décident tous deux de changer leurs habits. Silvia prend ceux de Lisette, sa femme de chambre tout en mettant Orgon, son père dans la confidence. Dorante prendra, lui, ceux de son valet Arlequin.
Quiproquos entre les faux maîtres et les valets d'un jour. La pièce se termine dans la joie, d'autant plus que le hasard fait triompher l'amour tout en respectant l'ordre social
1731 La réunion des Amours
Il commence l'écriture d'un grand roman : La Vie de Marianne
1732 Le Triomphe de l'Amour
1733 L'Heureux Stratagème
1734 La Méprise
1735 La Mère Confidente
1736 Le Legs
1737 Les fausses Confidences, comédie en trois actes et en prose. Dorante, fils d'avocat sans fortune, réussit à se faire engager comme intendant Chez Araminte, une jeune et riche veuve, dont il est secrètement amoureux. Grâce à la complicité de son ancien valet, Dubois, et avec le soutien de M. Rémy, son oncle, il parviendra à faire triompher son amour
1738 La Joie imprévue
1739 Les Sincères
1740 L'Epreuve
1741 La Commère ( non représentée)
1742 Il est élu à l’Académie française ( contre Voltaire)
Il y prononce plusieurs discours : Réflexions sur le progrès de l'Esprit humain (1744), sur Corneille et Racine (1749), sur les Romains et les anciens Perses (1751)
1744 La Dispute
1745 Sa fille se fait religieuse
1746 Le Préjugé vaincu
1750 La Colonie
1754 L'Education d'un prince
1755 La femme infidèle
1757 Les Acteurs de bonne foi
1761 La Provinciale
1763 Malade depuis 1758, Marivaux meurt le 12 février à Paris

Achetez des livres à propos de « marivaux » chez l'un de nos partenaires


Rechercher: