Alalettre
A+ A-

Intro   Biographie   Œuvres   Liens

Biographie de Jean Lorrain,
pseudonyme de Paul Duval (1855-1906)

 

 

1855 le 9 août, Paul Duval, futur Jean Lorrain, naît à Fécamp.
1864-1869 études au lycée du Prince-Impérial à Vanves.
1869 interne chez les dominicains d’Arcueil, au collège Albert-le-Grand. Premiers poèmes.
1873 rencontre Judith Gautier lors de vacances à Fécamp.
1875 à Saint-Germain-en-Laye, il fait son service militaire au 12e hussards.
1876 -1878 études de droit à Paris.
1878 -1880 après avoir abandonné ses études de droit, il fréquente les salles de rédaction et les cafés. Fréquents voyages Paris-Fécamp. Premiers ennuis de santé.
1880 il s’installe à Paris et choisit la carrière littéraire. Il habite Montmartre et fréquente le Chat Noir, où il rencontre les Hydropathes et les Zutistes, Jean Moréas, Maurice Rollinat, Jean Richepin…
1882 chez Lemerre, il publie à compte d’auteur Le Sang des dieux, premier recueil de poèmes, et collabore à la revue du Chat noir.
1883 parution chez Lemerre de La Forêt bleue, second recueil de poèmes. Il rencontre Barbey d’Aurevilly, Léon Bloy, François Coppée, Huysmans, Laurent Tailhade… Sa mauvaise santé l’oblige à de fréquents séjours à Fécamp.
1884 collaboration au Courrier français avec un article sur Rachilde intitulé " Mademoiselle Salamandre ".
1885 parution de Modernités, recueil de poèmes, puis de Viviane, pièce de théâtre, et d’un roman Les Lépillier. Rencontre d’Edmond de Goncourt, qui restera lié avec Jean Lorrain jusqu’à sa mort en 1896.
1886 mort du père de Jean Lorrain. Rencontre avec Sarah Bernhardt. Publication de son second roman Très russe. Maupassant croyant se reconnaître sous les traits de Beaufrilan lui envoie ses témoins. Lorrain refuse le duel. Articles et poèmes publiés dans La Vie moderne.
1887 quitte le Courrier français pour L’Événement. Duel avec René Maizeroy, écrivain et journaliste. Il s’installe 8, rue de Courty. Publication d’un recueil de poèmes Griseries. Rencontre Pierre Loti chez Sarah Bernhardt.
1888 publication d’un recueil de chroniques parues au Courrier français et à L’Evénement : Dans l’oratoire. Un incident avec Paul Verlaine manque de provoquer un duel. Collabore à L’Écho de Paris avec une nouvelle " La dame aux lèvres rouges ".
1890 quitte L’Événement pour L’Écho de Paris, auquel il collaborera jusqu’en 1895. Il s’installe au 45, rue d’Auteuil, non loin de Goncourt à qui il rend souvent visite.
1891 publication de Sonyeuse, recueil de nouvelles. Il écrit une cinquantaine articles pour L’Écho de Paris, sans compter ses collaborations à divers journaux.
1892 janvier, départ pour l’Espagne et premier voyage en Algérie. Sa mère vient le rejoindre à Auteuil et restera près de lui jusqu’à sa mort.
1893 publication de Buveurs d’âmes, recueil de nouvelles. Fait la connaissance d’Yvette Guilbert pour laquelle il composera des chansons. Opération d’ulcérations à l’intestin, dues à l’absorption d’éther, par le docteur Pozzi. Nouveau voyage en Algérie.
1894 rencontre avec Liane de Pougy. Il va peu à peu la hisser dans la galanterie. Publication de Yanthis, drame en quatre actes.
1895 publication de Sensations et souvenirs, Un démoniaque, recueils de nouvelles, et de La Petite Classe, recueil de chroniques préfacé par Maurice Barrès. Collaboration au Journal avec lequel s’ouvre l’ère des " Pall-Mall Semaine ". Séjour en maison de santé.
1896 publication d’Une femme par jour, recueil de seize portraits de contemporaines. Lorrain est le journaliste le mieux payé de Paris et figure sur la première liste des membres devant constituer la future académie Goncourt. Publication du premier tome de Poussières de Paris, recueil de chroniques parisiennes.
1897 duel avec Marcel Proust. Publication des Contes pour lire à La chandelle, de L’Ombre ardente, recueil de poèmes, et de Monsieur de Bougrelon.
1898 publication de Princesse d’Italie et de La Dame turque. Premier voyage à Venise.
1899 publication d’Heures d’Afrique et de Madame Baringhel. Voyages à Toulouse, Marseille, Béziers, Arles.
1900 l’Exposition universelle séduit Jean Lorrain. Publication de Vingt femmes et d’Histoires de masques. Il quitte Paris pour s’installer à Nice. Son séjour sur la Riviera marque une période d’intense activité créatrice.
1901 publication de Monsieur de Phocas, son chef-d’œuvre. Nouveau voyage à Venise.
1902 publication du Vice errant, de Princesses d’ivoire et d’ivresse et de Sensualité amoureuse. Second tome de Poussières de Paris.
1903 publication de Quelques hommes. Lorrain est accusé d’être un corrupteur des mœurs. Il collabore au Gil Blas.
1904 publication de Propos d’âmes simples, Fards et poisons et La Maison Philibert.
1905 cures à Peira-Cava, Le Boréon, et Châtel-guyon. Santé chancellante. Publication de L’École des vieilles femmes, du Crime des riches et d’Heures de Corse.
1906

publication de Madame Monpalou, d’Ellen, et de son Théâtre, recueil de quatre pièces: Brocéliande, Yanthis, La Mandragore, EnnoYa.

12 juin : retour à Paris pour effectuer le compte rendu d’une exposition d’œuvres d’art du XVIIIe siècle, organisée par la Bibliothèque nationale, ainsi que pour l’adaptation de La Princesse sous verre en opéra.

28 juin: trouvé inanimé dans son cabinet de toilette, il est transporté d’urgence à la clinique de la rue d’Armaillé.

30 juin : il meurt vers 18 heures, sans avoir repris connaissance.

4 juillet : enterrement à Saint-Ferdinand-des-Ternes, devant le Tout-Paris des Arts et des lettres. Inhumation à Fécamp

 
Noëlle BENHAMOU

Achetez des livres à propos de « Jean Lorrain » chez l'un de nos partenaires


Rechercher: