Alalettre
A+ A-

Intro   Biographie   Œuvres   Liens

L'Odyssée d'Homère

Description du texte

L’histoire de L’Odyssée est en fait une très ancienne légende grecque, celle du héros Ulysse qui aurait combattu à la guerre de Troie et aurait ensuite entreprit de retrouver son chemin vers sa patrie. Dans l’antiquité grecque, les aèdes (poètes) chantaient cette épopée en suivant un rythme et des formules précises. Ce n’est que beaucoup plus tard que l’histoire d’Ulysse le roi d’Ithaque fut mise à l’écrit.

Description du texte

L’Odyssé présente le modèle de l’épopée. Plusieurs épisodes de l’histoire y sont répartis en chants.

Résumé

Le roman raconte l’histoire d’Ulysse qui, il y a plusieurs années déjà, était parti à la guerre de Troie. Maintenant, prisonnier de Calypso, le temps est venu pour lui de partir et de retourner à Ithaque, aidé de la déesse Athéna. Il rencontrera de nombreux obstacles (les sirènes, Circé la sorcière, le Cyclope, etc.) Quand il arrive enfin à Ithaque, il retrouve son fils Télémaque, mais une nouvelle épreuve survient. Il doit libérer son royaume des prétendants malveillants afin de retrouver sa chère Pénélope.

Problématiques soulevées et pistes d’analyse

  • Plusieurs figures mythologiques sont présentent dans l’oeuvre d’Homère, et elles servent même souvent à contraster le personnage d’Ulysse. Par exemple, Éole (le vent) représente l’agitation et le mouvement, en opposition à la stabilité et au calme d’Ulysse. Quant à Circé (qui signifie cercle), elle drogue Ulysse. Elle représente ainsi le rapport entre la vie et la mort qui recommence sans cesse.
  • Le rapport qu’Ulysse entretient avec les divinités est aussi important. Les dieux décident du sort. Alors pourquoi, si Ulysse est à demi dieu, ces derniers lui font subir tant d’épreuves? Parce que les dieux refusent qu’il soit plus fort qu’eux.
  • Il y a un jeu de mot interressant à faire avec la " métis " d’Ulysse. En grec, " métis " signifie " ruse ", mais veut également dire " personne ". Ce jeu de mot intervient dans l’épisode du Cyclope (chant IX), où Ulysse affirme n’être personne. Cela démontre qu’Ulysse est toujours à la fois présent et absent. En fait, on raplace Ulysse par sa qualité principale, la ruse.

Emilie Hoang,
étudiante à l'Université de Montréal

Source bibliographique

HOMÈRE. L’Odyssée, traduction de Victor Bérard, Paris, Armand Colin, coll. Le Livre de poche, 1931, 542p.


Achetez des livres à propos de « homer odysee » chez l'un de nos partenaires


Rechercher: