Alalettre
A+ A-

Intro   Biographie   Œuvres   Liens

Alexandre Dumas (1802-1870)

dumas.gif (24712 bytes)
Photographie de Nadar

"Qu'est-ce que l'Histoire ? Un clou auquel j'accroche mes romans. " , mais à force de mouvement, de panache et de vie, les héros sont inoubliables. Nous ne nous sommes jamais ennuyés avec eux. Y a-t-il plus bel éloge pour un romancier d'aventures ? Plus peut-être que personne d'autre, Athos, Porthos, Aramis, d'Artagnan, avec leur devise : " Un pour tous, tous pour un " et Milady, et Constance Bonacieux, et le valet Planchet, et l'abbé Faria, et le Comte de Monte-Cristo, ont été les compagnons des nuits de notre enfance". Jean d'Ormesson, Une autre Histoire de la Littérature ( Tome II )

« Le nom d'Alexandre Dumas est plus que français, il est européen ; il est plus qu'européen, il est universel. Alexandre Dumas est un de ces hommes qu'on pourrait appeler les semeurs de civilisation ; il assainit et améliore les esprits ; il féconde les âmes, les cerveaux, les intelligences ; il crée la soif de lire ; il creuse le coeur humain et il l'ensemence. Ce qu'il sème, c'est l'idée française - cette idée française qui contient une quantité d'humanité telle que, partout où elle pénètre, elle produit le progrès. De tous ses ouvrages, si multiples, si variés, si vivants, si charmants, si puissants, sort l'espèce de lumière propre à la France. Rien ne lui a manqué : ni le combat, qui est le devoir ; ni la victoire, qui est le bonheur... » Victor Hugo

Alexandre Dumas, de son vrai nom Alexandre Davy de la Pailleterie est né à Villers-Cotterêts en 1802. La mort prématurée de son père, le général Dumas (1762-1806), le prive de la possibilité de faire des études supérieures. Obligé de travailler dès son plus jeune âge - il débute comme clerc de notaire - Alexandre Dumas tente sa chance à Paris en 1822 . Il a alors vingt ans . Sa "belle plume" lui vaut d'être embauché dans les bureaux du duc d'Orléans. Il commence par publier quelques chroniques dans la presse.

A partir de 1825, il écrit, en collaboration avec Adolphe de Leuven, des vaudevilles. Ceux-ci ne seront pas représentés. Alexandre Dumas s'essaye alors à des poèmes qu'il parvient à publier. Il rencontre des comédiens dont le tragédien Talma, qui l'encourage. Il découvre aussi le théâtre de Shakespeare à l'occasion d'une tournée en France de comédiens anglais. Il fréquente alors un groupe de jeunes écrivains animés par Charles Nodier.

En 1828, Alexandre Dumas propose à la Comédie-Française, Christine, une tragédie en vers. La pièce sera présentée au comité de lecture mais ne sera pas jouée, en raison de la concurrence d'autres pièces traitant le même sujet.

En 1829, Alexandre Dumas connaît un immense succès avec Henri III et sa cour, un drame historique, créé à Comédie-Française. La pièce vaut à Dumas de devenir l'une des figures de proue du théâtre romantique. Elle lui permet également d'acquérir argent et notoriété.

Il écrit alors de nombreuses pièces, dont Antony (1831), La Tour de Nesle (1832), le Mari de la veuve (1832), Kean ou Désordre et Génie (1836), Caligula (1837).

Puis Alexandre Dumas, tout en continuant à produire des pièces de théâtre, se met à écrire des chroniques historiques, des souvenirs de voyage et des romans. Homme de théâtre dans l'âme, Dumas gardera dans ses romans le sens de la mise en scène et le goût des "coups de théâtre". Il collabore avec plusieurs auteurs dont notamment Auguste Maquet, qu'il rencontre en 1838. Ce jeune professeur d'histoire l'aidera à écrire ses premiers romans. A partir d'un canevas élaboré par Auguste Maquet ou en commun, Dumas y apporte son talent romanesque : il développe le récit en y ajoutant personnages secondaires et dialogues. A partir de 1840, sa production "s'emballe" : Dumas publiera en tout près de quatre-vingt romans. C'est dans les années quarante qu'il écrit, en collaboration avec Auguste Maquet, ses grands romans historiques , notamment la trilogie des Mousquetaires : Les Trois mousquetaires (1844), Vingt ans après (1845), le Vicomte de Bragelonne (1848), le cycle de la Reine Margot (1847), et le célèbre Comte de Monte-Cristo (1845).

Très impliqué dans son siècle, Dumas est également un grand voyageur, il s'essaie à la politique (il prend part à la révolution de juillet 1830, il se présente aux élections en 1848, rejoint Garibaldi en Italie en 1860), crée un théâtre ( il fonde le Théâtre Historique qu'il dirige de 1847 à 1851) , édite des journaux, fait construire un château... Malheureusement sa folie des grandeurs et sa grande prodigalité lui valent de connaître des faillites retentissantes et l'obligent à courir après cet argent qu'il dépense aussitôt gagné. "Aventures amoureuses, procès, voyages alimentent la publication de ses pittoresques Mémoires et de ses Impressions de voyage".

Il meurt en 1870, chez son fils, Alexandre Dumas fils, auteur célèbre de la Dame aux camélias.

Aurore Boréale

Transfert des cendres d'Alexandre Dumas  au Panthéon


Achetez des livres à propos de « alexandre dumas » chez l'un de nos partenaires


Rechercher: