Alalettre
A+ A-

Les auteurs français contemporains (J à K)

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Philippe Jaccottet

Philippe Jaccottet est né en 1925 à Moudon en Suisse. Il fait des études de lettres à Lausanne. Puis il passe plusieurs années à Paris, et s'établit en 1953, à Grignan dans la Drome.

Il publie alors d'importants recueils de poèmes : L'Effraie 1953; L'Ignorant 1958; Airs 1967; Leçons 1969; A la lumière d'hiver, 1977; A travers un verger, 1984)

Philippe Jaccottet mène aussi un travail de critique littéraire ( l'Entretien des Muses, 1968). On lui doit également de nombreuses traductions ( Homère, Gongora, Hölderein, Leopardi, Ungaretti) . C'est aussi grâce à Philippe Jaccottet que les lecteurs français ont pu découvrir l'œuvre de Musil.

Elisabeth Jacquet

Elisabeth Jacquet est née en 1963. Elle a publié plusieurs romans aux éditions Stock (les contretemps 1984, les mouettes 1986, lulu et joey 1988), aux édtitions Comp'Act (avec nous on sera vingt-sept, 1996) et chez Flammarion ( les grands parcs blancs, 2001)

Elle écrit également dans des revues (Action poétique, Nioques) et pour la jeunesse.

Philippe Jaenada

« Je suis né le 25 mai 1964 à Saint-Germain-en-Laye, et j'habite Paris depuis 1986. J'ai fait des études scientifiques jusqu'à 20 ans, mécaniques, puis un début d'école de cinéma, consternant, puis quarante-trois mille petites choses (vendeur de croûtes immondes en porte à porte, sous-stagiaire dans la pub, animatrice de minitel rose, rédacteur de fausses lettres de cul), jusqu'en 1989 où j'ai déraillé et me suis enfermé un an chez moi, sans voir personne, sans sortir, sans téléphone. Comme je m'ennuyais, je me suis mis à écrire des nouvelles, plus ou moins par hasard. Curieusement, l'une d'elles a été publiée en 90 dans l'Autre Journal, auquel j'ai ensuite collaboré pendant deux ans (nouvelles, chroniques, textes d'humeur, pseudo-reportages.). Puis, après la chute pathétique de ce mensuel, j'ai recommencé les petites choses (trucs à l'eau de rose pour Nous Deux, traduction de romans de gare pour J'ai Lu, potins à Voici). En 1994, je me suis mis à rédiger Le Chameau Sauvage, histoire de m'occuper (et d'oublier les nouvelles prétentieuses et chiantes que j'avais écrites jusque-là): 80 feuillets jusqu'en 1996, puis 500 feuillets en octobre-novembre 1996, dans une maison à Veules-les-Roses. Il a été publié chez Julliard en 1997, et J'ai Lu en 1998. Ça racontait, en gros, ma vie aventureuse et naïve. Ensuite, j'ai rencontré une fille renversante qui s'appelle Anne-Catherine Fath (je me suis retrouvé comme électrocuté, pour la première fois de ma vie), et je suis parti avec elle à Veules-les-Roses, quasiment fou, pour écrire Néfertiti dans un champ de canne à sucre (Julliard en 1999 et Pocket en 2000), qui parle d'elle. Deux ans plus tard, elle était enceinte et nous nous sommes enfermés à Veules-les-Roses, où j'ai écrit La Grande à bouche molle (Julliard en 2001 et J'ai Lu bientôt, en janvier 2003), une histoire de détective qu'une enquête entraîne loin de sa femme, sur les routes - et ça ne lui fait pas de mal. Maintenant nous avons un enfant de deux ans, Ernest, et je viens de terminer Le Cosmonaute, un roman sur l'horreur de la vie de couple (mais avec de l'amour quand même), qui paraîtra chez Grasset en septembre 2002. Après, faut voir. »

Philippe Jaenada

Notice biographique provenant du site de Philippe Jaenada

Alexandre Jardin

Alexandre Jardin  est né en 1965. Fils de Pascal Jardin, écrivain et scénariste français.

Marié, il a 3 enfants. Diplômé de Sciences Politiques à Paris, on dit qu'une fois obtenu, la légende voudrait qu'il eut il déchiré son diplôme.

Il dit être fasciné par l'auteur René Gosciny : « un vrai créateur de mondes ; un homme qui a irrigué la langue française, et que l'on traite avec un souverain mépris. »

Bibliographie

Il a publié aux Editions Gallimard :

  • Bille en Tête (Prix du premier roman -1986)
  • Le Zèbre  (Prix Femina -1988)
  • Le petit Sauvage
  • L'île des Gauchers
  • Le Zubial
  • Autobiographie d'un amour
  • Mademoiselle Liberté
  • Les Coloriés  

Aux Editions Gallimard Jeunesse

  • Cybermaman
  • La révolte des Coloriés

  Aux Editions Flammarion  

  • Fanfan (puis repris en Folio poche)  

Aux Editions Grasset  

  • 1+1+1  

Aux Editions Hachette jeunesse     

  • Dur dur de sortir avec Lola
  • Pas de pot pour le chouchou

Filmographie   

Réalisateur :  

  • Le prof (1999)
  • Oui (1996)
  • Fanfan (1993) d'après sa propre ouvre  

Scénariste :    

  • Le prof
  • Fanfan
  • Les clés du paradis  (1991) de Philippe de Broca
  • Gawin (1991) de Arnaud de Selignac  
  • Co- scénariste de " Jardin des plantes" de Philippe de Broca (1994)

Dialoguiste :  

  • Gawin (1991) de Arnaud de Selignac

Notice biographique rédigée par Shadi Biglarzadeh

Alexandre Jardin sur un site du Quebec

Régis Jauffret

Né en 1955, Régis Jauffret est l'auteur de six romans, dont Histoire d'amour (Verticales, 1998) et Clémence Picot (Verticales, 1999), tous deux repris en Folio depuis. A propos de ce nouveau livre, l'auteur confie : Fragments, c'est le prisme à travers lequel à un certain moment de ma vie j'ai vu non seulement mon existence, mais aussi la société tout entière. Je me sens de plain-pied avec la souffrance d'êtres que je croise dans la rue, ou aperçus distraitement dans un reportage. L'artiste est à la fois un être très lâche et une sorte de martyr qui sans que personne ne lui demande rien, se charge de toute la douleur du monde comme un petit Christ en pantoufles." Composé comme une série vertigineuse de courts récits, Fragments autopsie le couple sous toutes ses coutures, cette idée de couple qui pourrait se résumer ainsi : "deux canaris enfermés à vie dans une cage pendue dans un placard à balais".

Notice biographique provenant du site chapitre.com

Raymond Jean

Raymond Jean est né à Marseille en 1925. Il a été professeur à l'université d'Aix-en-Provence, collaborateur du Monde et de la Quinzaine Littéraire. Il a publié des essais, des nouvelles, et des romans.

Il est l'auteur de : La Poétique du désir, Un portrait de Sade, Les Deux Printemps, La Rivière nue, La Lectrice, La Vive et L'Attachée.

Thierry Jonquet

Thierry Jonquet est né le 19 janvier 1954 à Paris. Il a une enfance marquée par le cinéma et les livres. Il fréquente assidûment la bibliothèque municipale du Xle arrondissement, se passionnant pour les livres de guerre.

Il suit ses études secondaires au Lycée Charlemagne à Paris . Après le bac, il se met alors à étudier la philosophie à l'Université de Créteil et plus tard l'ergothérapie. Tour à tour marchand de lessive, peintre de bandes blanches sur les routes, livreur de chapeaux de mariée, Thierry Jonquet finit par travailler comme ergothérapeute dans un hôpital. Puis lassé de l'environnement hospitalier, il se consacre à l'enseignement.

Thierry Jonquet est l’un des plus solides auteurs de romans noirs révélés au détour des années quatre-vingt. Conjuguant un constant souci d’exactitude, qu’elle soit documentaire ou historique, un art consommé de l’angoisse, et des constructions romanesques savantes où perce une intraitable ironie, ses romans laissent de durables souvenirs.

Bibliographie

  • Mygale (1984) Le Manoir des Immortelles (1986) Un enfant dans la guerre (1990) Les Orpailleurs (1993) La Vie de ma mère ! (1994)
  • Lapoigne et l'ogre du métro (1994)
  • Mémoire en cage (1995)
  • La Bête et la belle (1995) Moloch (1998)
  • Rouge c'est la vie (1998)
  • Le manoir des immortelles (1999)
  • Jours tranquilles à Belleville (2000)
  • Le secret du Rabbin (2001)
  • Ad vitam æternam (2002)

Un site dédié à Thierry Jonquet

Laurent Joffrin

Laurent Joffrin est directeur de la rédaction au Nouvel Observateur. Il est l'auteur de : La gauche retrouvée en 1994 et Où est passée l'autorité ? en 2000.

Jean-François Josselin

Jean-François Josselin est né en 1939 à Brest. Chroniqueur à L'Express puis au Nouvel Observateur, il est notamment l'auteur de : l'Enfer et compagnie (prix Médicis 1982), la Mer au large, Encore un instant (1992), Les petites horreurs (1997).

Il a également publié une pièce de théâtre, en 1993, La fortune du pot, ainsi qu'une biographie de Simone Signoret, en 1995.

Jean-François Josselin sur le site des Editions Grasset

Charles Juliet

Charles Juliet est né le 30 septembre 1934 dans un village de l'Ain. De 12 à 20 ans, il est élève dans une école militaire Il entreprend des études de médecine qu'il abandonne pour se consacrer à l'écriture.

Parution de Fragments, son premier livre, publié en Suisse et préfacé par Georges Haldas.

En 1978, Paul Otchakovsky-Laurens publie le premier tome de son Journal. A partir de cette date et au long des années, cet éditeur publiera l'essentiel de son œuvre.

En 1989, L'Année de l'éveil, un récit, dans lequel il relate la seconde des huit années qu'il a passées aux enfants de troupe, le fait connaître du grand public. Cet ouvrage a été porté à l'écran par Gérard Corbiau, l'auteur du Maître de musique et de Farinelli.

Charles Juliet est l'auteur de :

  • L'Année de l'éveil, 1989
  • Affuts, 1990
  • Dans la lumière des saisons, 1991
  • Ce pays du silence, 1992
  • L' Inattendu, 1992
  • Accueils, Journal 4 (1982-1988), 1994
  • Carnets de Saorge, 1994
  • Giacometti 1995
  • Lambeaux, 1995
  • Traversée de nuit (1965-1968), 1997
  • A voix basse, 1997
  • Lueur après labour ( 1968-1981), 1997
  • Fouilles, 1998
  • Rencontres avec Bram van Velde, 1998
  • Attente en automne, 1999

Charles Juliet sur le site  des Editions P.O.L

Serge July

Serge July est né en 1942.

Il a évoqué, dans Libération, le quotidien qu'il dirige, son enfance : "Je suis né en 1942, pendant la bataille de Stalingrad. 1942 c'est justement l'année décisive de la guerre, mais aussi ó retour des prisonniers aidant ó le point de départ du "baby-boom". Nos parents ont rarement été les héros dont nous parlaient de Gaulle et Malraux. Nous étions bien placés pour connaître l'envers de la légende gaulliste, pour en éprouver les mensonges et les habiletés. Nous en avons souffert. Du moins pour ceux dont les parents n'avaient pas été déportés.
Car nombreuses furent les victimes de l'effondrement français de la fin des années 30, de "la trahison des élites". Et les authentiques héros de la Résistance étaient rares, très rares.

Paysages de jeunesse: un nouveau cortège de défaillances, où se succèdent sur quinze ans la guerre désastreuse du Viêt-nam version française, la solitude atroce du soulèvement hongrois, la tragédie algérienne, le putsch de 58 et la naissance de la Ve République, un nouveau putsch à Alger, celui des généraux, la dernière très grande grève des mineurs, les bagarres perdues avec les staliniens, la nouvelle guerre du Viêt-nam, version américaine, les révoltes du tiers-monde
."

Serge July est l'auteur de : le Salon des artistes (1989), La Drôle d'année, La Diagonale du Golfe, Les Années Mitterrand.

Jean-François Kahn

Jean-François Kahn est né en 1938.

Il est l'auteur de : Esquisse d'une philosophie du mensonge (1989), Pensée unique, le Retour de terre de Djid Andrew (1997), Tout était faux (1998).

Ahmadou Kourouma

Ahmadou Kourouma est né le 24 Novembre 1927 en Côte d'Ivoire.
Il fait des études supérieures à Bamako, au Mali, d’où il est expulsé à la suite d’une grève. Il fait son service militaire et refuse de réprimer une émeute: il se retrouve à Saïgon. De 1950 à 1954 , il est tirailleur en Indochine.

Son premier livre Les Soleils des indépendances paru en 1968 au Canada puis en France en 1970 a eu un énorme retentissement. En 1974, il publie une pièce de théâtre Le Diseur de vérité.

Puis de 1974 à 1984, il s'exile au Cameroun, et en 1984 il s'expatrie au Togo, périodes d'errances peu propices au travail littéraire. Mais Ahmadou Kourouma ne renonce pas à l'écriture. Il accumule documentations et anecdotes pour composer Monnè, outrages et défis roman, qu'il publie en 1990. En 1999 , il publie En attendant le vote des bêtes sauvages . Il a obtenu en novembre 2000 le prix Renaudot pour son roman Allah n'est pas obligé

  • 1970 Les Soleils des indépendances (roman).
  • 1974 Le Diseur de vérité (pièce de théâtre).
  • 1990 Monnè, outrages et défis (roman).
  • 1999 En attendant le vote des bêtes sauvages (roman, prix du Livre Inter)
  • 2000 Allah n'est pas obligé (roman, Prix Renaudot , prix littéraire Amerigo Vespucci).

Julia Kristeva

Julia Kristeva est née en 1941 en Bulgarie.

Elle suit ses études dans une école catholique où elle apprend le français. Elle étudie ensuite la linguistique. En 1966, elle obtient son doctorat en linguistique à l’Institut littéraire de Sofia. Elle décide alors de devenir journaliste. En 1966, elle émigre à Paris : elle se joint au groupe Tel Quel dirigé par Philippe Sollers, elle participe aux travaux de Claude Lévi-Strauss à l’Institut d’anthropologie sociale et suit des séminaires de Jacques Lacan.

Théoricienne du langage, elle enseigne la linguistique à l'Université de Paris VII et entreprend également une carrière de psychanalyste.

En 1970, elle publie le Texte du Roman

Elle a ensuite publié :

Des Chinoises (1974) , La traversée des signes (1975) , Pouvoirs de l'horreur (1980), Le langage cet inconnu ( 1981), Histoire d'amour (1983) , Au commencement était l'amour, Les Nouvelles Maladies de l'âme, Soleil noir, Etrangers à nous-mêmes (1988), Les Samouraïs (1990), Le Temps sensible, La Révolte intime, Visions capitales, Le génie féminin.

Agota Kristof

Agota Kristof est un écrivain suisse d'origine hongroise. Elle née en 1936.

Elle est arrivée comme réfugiée à Neuchâtel en 1956. Après quelques pièces radiophoniques, elle connaît une grande notoriété célèbre avec Le grand cahier, récit de deux jumeaux dans un village hongrois dont l'enfance se déroule pendant la guerre.

Elle a ensuite publié 2 autres romans qui sont la suite de ce premier ouvrage : La preuve, et Le troisième mensonge .

Agota Kristof est également l'auteur de Hier.