Alalettre
A+ A-

Moka de Tatiana de Rosnay

Tatiana de Rosnay, coup de pouce d'alalettre en janvier 2002, publie Moka , son huitième roman.

>

Quatrième de couverture

Justine a 40 ans, un mari britannique, Andrew, et deux enfants. Elle travaille en tant que traductrice free-lance et mène une petite vie tranquille. Mais un mercredi après-midi, tout va basculer. Son fils adolescent est renversé par un chauffard en plein Paris. L'inconnu prend la fuite, des témoins ont à peine le temps de noter quelques chiffres de la plaque d'immatriculation. Sérieusement blessé, Malcolm sombre dans le coma. L'enquête piétine.

Justine et Andrew, sous le choc, s'enlisent dans la rancour, l'incompréhension. Leur couple se fragilise. Contre l'avis de son mari, de ses parents, Justine ne renonce pas à retrouver le responsable de l'accident. Qui était au volant de la Mercedes ancien modèle couleur Moka ? La seule personne qui soutiendra Justine, c'est sa belle-mère, la ""so British"" Arabella, personnage aussi fantasque que surprenant. L'enquête les mènera dans une ville balnéaire du sud de la France, au seuil d'une villa qui surplombe la plage de la Côte des Basques. Mais au bout de la route, à qui, à quoi Justine sera-t-elle confrontée ?

L'auteur vu par l'éditeur

De père français et de mère anglaise, Tatiana de Rosnay a vécu aux Etats-Unis et a étudié à l'Université d'East Anglia en Angleterre. A la fois écrivain, journaliste et scénariste, elle a signé plusieurs romans, dont Le voisin (Plon, 2000, Pocket, 2001), La mémoire des murs (Plon 2003, Pocket 2005) et Spirales (Plon, 2004, Pocket 2006).

Elle collabore régulièrement aux magazines Elle et Psychologies, et a co-écrit pour la télévision deux épisodes de la série Affaires familiales diffusée sur TF1.

Angoissant, terrifiant, époustouflant : un suspense insoutenable

Il vous faudra du courage pour ouvrir Moka, le nouveau roman de Tatiana de Rosnay. Angoissant, terrifiant, époustouflant, ce roman ne vous laissera aucun répit tant que vous ne serez pas parvenu à la dernière page .

Tatiana de Rosnay  a ce talent de vous capter dès le premier chapitre par un récit duquel il n'est pas possible de s'enfuir. Déjà avec Spirales, son précédent roman, on tremblait pour Hélène une bourgeoise à la vie lisse et sans histoires, dont la vie basculait soudain et se transformait en cauchemar.

Dans Moka, Justine Wright  est confrontée au drame absolu : son  fils de 15 ans se fait renverser par une voiture, tombe dans le coma et se retrouve ainsi entre la vie et la mort.

Entre nostalgie et désespoir, colère et révolte, l'héroïne n'a qu'une obsession : découvrir la vérité et retrouver le chauffard, qui lâchement,  s'est enfui. Entre les larmes, les souvenirs chargés d'émotion,  l'incompréhension de certains de ses proches, Justine souffre et se bat : ainsi l'incommunicabilité avec Andrew, son mari, l'apathie de ses parents ... Heureusement il y a Anabella, sa belle mère anglaise si complice, et aussi  Laurent, un policier qu'elle ne laisse pas indifférent...  Pour l'amour de Malcolm, elle décide de se battre jusqu'au bout quelqu'en soient les conséquences.

Tatiana de Rosnay évoque avec son talent de romancière, et sa sensibilité de mère ces situations d'impuissance et de désespoir. Pourtant, ce roman est  aussi, en creux,  un sublime hymne à la vie. Sous le poids de la douleur, les scènes du passé rennaissent comme de purs moments de bonheur. Ainsi,  les week-ends en famille à Saint Julien, les parties d'Ambassadeur,  la scène d'amour sous les figuiers en Italie...

Douloureux, sincère, haletant, ce roman psychologique avec son suspense insoutenable, ses tensions et son ultime rebondissement vous fera regarder différemment les Berlines couleur Moka.

Guy Jacquemelle


En savoir plus :


Achetez des livres à propos de « tatiana de rosnay moka » chez l'un de nos partenaires


Rechercher: