Alalettre
A+ A-


Elle s'appelait Sarah,  le film

 

Elle s'appelait Sarah

Sarah vous bouleversera

Avant d’être un film, Elle s’appelait Sarah est d’abord un inoubliable roman.
Tatiana de Rosnay le publia en mars 2007. Si ce livre a changé sa vie (il est paru dans 33 éditions, a été vendu à plus de trois millions d’exemplaires) et a fait de Tatiana de Rosnay (Éditions Héloïse d’Ormesson) la romancière française la plus lue dans le monde, il a aussi marqué à jamais des millions de lectrices et de lecteurs qui ont noué avec son auteure une relation très personnelle et très interactive sur Facebook et Twitter.
C’est dire si la sortie de ce film était attendue.
Julia Jarmond, journaliste américaine installée en France depuis vingt ans, enquête sur la douloureuse rafle du Vel d'Hiv.
Lors de ses interviews et de ses recherches, son chemin croise celui de Sarah, une petite fille qui avait 10 ans en juillet 1942. Ce qui n'était que le sujet d'un article devient alors, pour Julia, un enjeu personnel, dévoilant un mystère familial.
Leurs deux destins, à soixante ans de distance, vont s’entrecroiser et révéler un secret qui bouleversera à jamais la vie de la journaliste et de ses proches.
Porté par une Kristin Scott Thomas éblouissante et juste et par l’étonnante Mélusine Mayance (inoubliable Sarah), le film de Gilles Paquet-Brenner allie l’émotion et la sobriété. J’ai été bouleversé et ébloui par ce film. Courrez-y vite !

Guy Jacquemelle


En savoir plus :