Alalettre
A+ A-

M Comme Mohican, le premier roman de Corinne Royer

Je viens de terminer M Comme Mohican, le premier roman de Corinne Royer, un livre dont j’avais lu une très belle critique sur le blog de Koryfée . J’avais aussi souri en découvrant sur le site chroniquesdelarentreelitteraire.com une vive discussion entre plusieurs lectrices et lecteurs s’écharpant au sujet de ce livre.

Corinne Royer - M comme Mohican

Un premier roman est un rêve qui se réalise, un moment, indique Corinne Royer, où « l’on a l’envie, le désir de se confronter au regard de l’autre ». C’est aussi pour le lecteur, le plaisir de découvrir un nouvel univers, une nouvelle écriture, un autre regard.

Je suis tombé sous le charme de M Comme Mohican : Claire, une photographe de talent, mariée, deux enfants, la quarantaine épanouie, a une trajectoire idéale, jusqu’à ce jour ou, vingt ans après , elle retrouve un homme qu’elle a follement aimé. Il est devenu Ministre, ce qui ne facilite ni l’objectivité ni l’improvisation.

Corinne Royer évoque avec un vrai talent la quête du bonheur et la fragilité de nos vies. Et Claire de se demander : « Pourquoi le bonheur ne rend-il pas heureux ? », car s’il nous tient parfois compagnie, jamais il ne se laisse apprivoiser. Et rien de plus douloureux que cette illusion chimérique venant nous narguer en prenant un malin plaisir à piétiner nos vies, et qui s’enfuit dès qu’on tend la main pour essayer de l’effleurer.

Photo de Corinne Royer

Cette aventure nous est contée à la première personne par deux femmes : Claire, l’héroïne et Esméralda, un « ange gardien » qui n’est pas sans rappeler celui des Ailes du désir. A Claire, la passion, le désir qui la submerge, et la culpabilité qui la ronge ; à Esméralda, l’œil généreux veillant sur sa chère « petite ». Claire et Esméralda : « deux femmes, deux destins avec leurs petits et grands secrets, entre ange et démon ».

Le plume de Corinne Royer est sensuelle, son style vif et captivant ; ses clins d’œil sont joyeux ( la demi-épilation) et éclectiques ( Le Cantique des cantiques, Ronsard, Gide, Wenders …), et ses personnages attachants ; Il en est deux, secondaires, pour qui j’ai beaucoup d’affection : Tomahawk, « une fée Clochette» jouant avec le feu terrestre au risque de se brûler les ailes , et Pierre un être simple et fragile qui aura beaucoup de mal à se remettre de sa rencontre avec les sculptures de Camille Claudel.

M Comme Mohican , une histoire brûlante et troublante qui nous plonge dans l’intimité d’une femme en quête de passion. Un premier roman que je vous recommande vivement.

M Comme Mohican de Corinne Royer, Editions Héloïse d'Ormesson - 18 €

En savoir plus :


Achetez des livres à propos de « Corinne Royer » chez l'un de nos partenaires


Rechercher: